En me promenant, ce soir, avec ma petite chienne, j’ai à nouveau entendu cet angoissant vrombissement que l’hiver avait fait taire. Il ne s’agit pas d’un nouvel insecte vrombissant, non, mais des tortues robots tondeuses que nombre de citadins venus s’installer dans notre belle campagne ont installées pour éviter de devoir passer du temps à tondre leur gazon.

Les propriétaires de ces tortues-robots tondeuses ne s’en rendent pas compte, mais un drame se joue chaque nuit dans leur jardin. Un drame définitif pour une partie de la très utile faune qui y travaille pour eux, chassant ces limaces et autres intrus qui s’attaquent à leurs plantes.

Pour pouvoir jouir de la pelouse en journée, ils programment ces tortues-robots pour qu’elles démarrent au coucher du soleil.

Or, qu’est-ce qui se passe au coucher du soleil ?

Une vie se réveille, les hérissons, grenouilles, crapauds, tritons peuvent enfin sortir de leur cachette pour manger, se reproduire, bref profiter de la vie. Et en même temps, avaler un monde nocturne qui, si on le laisse faire, détruit les plantes des jardins.

Problème : la tortue-robot, pour ces animaux, se transforme en robot tueur. Elle les blesse cruellement, et le plus souventt mortellement, alors qu’ils sont déjà menacés par la destruction de leur habitat, le bétonnage des sols (et, singulièrement, à Wavre, la Matexisation des zones vertes), les routes qu’il leur faut traverser lentement — les transformant rapidement en crêpes sanglantes sous les roues des voitures — les pesticides, les comprimés anti-limaces [1]...

A propos de ces comprimés délétères, rappelons quand même que, si l’on laisse la nature s’installer dans son jardin, hérissons, crapauds, grenouilles, tritons... sont nos amis et seront les meilleurs anti-limaces qui soient. Sans besoin d’empoisonner la nature. Ils ont un rôle extrêmement important dans la biodiversité. Et rappelons aussi qu’il existe des alternatives non-délétères aux produits chimiques des industries agro-alimentaires criminelles qui continuent à les vendre et que, inféodés par leurs lobbys, les gouvernements n’osent pas interdire malgré les énormes dégâts qu’il occasionnent à la faune, à la flore et aux êtres humains, en commençant pas nos enfants (rendez-vous au Moulin de Bierges pour en trouver).

De plus en plus de communes interdisent l’utilisation des tondeuses robots entre le coucher et le lever du soleil.

Luc Gillard, échevin responsable du bien-être animal (entre autres) à Wavre m’a assuré que c’était un sujet qui lui tenait à cœur, ainsi qu’à la Bourgmestre. Wavre, qui se veut une ville plus en accord avec la protection de l’environnement, devrait donc suivre les autres communes et interdira l’utilisation de ces robots tueurs entre le coucher et le lever du soleil.

Pourrait-elle aussi en profiter pour interdire les comprimés anti-limaces chimiques ? Les hérissons, crapauds, grenouilles, tritons et tous les autres (en tout cas, ce qu’il en reste, car ils sont en voie d’extinction, au grand bonheur des limaces et autres nuisibles) lui en seront éternellement reconnaissants.

Comme nous, car comment ne pas les remercier pour tous les services qu’ils rendent à nos jardins et faire en sorte qu’ils s’y sentent accueillis, et tellement biens qu’ils voudront y rester ?

Crédits photos : Blende12 de Pixabay.


[1Qui sont des pièges mortels pour eux car, parmi leur nourriture, figurent les limaces. Et si elles ont ingéré le poison, les hérissons, crapauds, grenouilles seront empoisonnés aussi

Par Patrick Pinchart

Patrick Pinchart a travaillé toute sa vie dans la communication. Animateur à la RTBF, rédacteur en chef de Spirou, éditeur de bande dessinée, il est aussi militant pour Amnesty International, Ecolo, Greenpeace, le WWF (entre autres).