Plusieurs citoyens ont défendu leur opposition au projet de bunker qui devrait transformer le parking ouvert, gratuit et arboré, dit "des Mésanges" en parking payant de trois étages, au prix de l’abattage de tous les arbres et haies actuellement présents et d’une minéralisation totale du sol.
Nous reproduisons ci-dessous les arguments concernant l’environnement qui ont été défendus face aux représentants de la Ville de Wavre, des architectes du projet et des représentants de la société Indigo, initiatrice de celui-ci.

Les remarques qui suivent concernent les nuisances en termes d’environnement et de construction que la réalisation du projet du parking des Mésanges vont faire subir au quartier adjacent comprenant la rue Sainte Anne, la place de la Loriette la rue du Tir et la rue du Réservoir.

1/ Environnement :
• Le projet implique l’abattage d’une lignée d’arbres depuis la chapelle en bas de la rue du Réservoir jusqu’au Pont des Amours, soit environ 300 mètres de végétation dense abritant de nombreuses espèces d’insectes, d’oiseaux ainsi que de nombreuses chauve-souris. C’est un havre de paix pour la flore et la faune locale qu’il faut impérativement préserver.
• Il y a là un écosystème qui a trouvé un équilibre, qui retient quelques tonnes de CO2 et produit de l’oxygène. Ces arbres retiennent également les eaux évitant l’écoulement sur la rue des Mésanges et la voie ferrée ; les événements dramatiques récents démontrent cruellement l’importance de replanter des haies et des arbres, non de supprimer ces espaces naturels vitaux.
• Rappelons le projet du gouvernement wallon Yes We plant qui ambitionne de planter 4000 km de haies ou un million d’arbres. Il est inscrit dans sa « Déclaration de Politique régionale 2019-2024 qui vise à renforcer le maillage écologique et répond à une urgence : sauver notre biodiversité. Les actions, déclinées dans 26 priorités, visent, entre autres, les Villes et communes, les entreprises, les collectivités, les citoyen-ne-s. » Ce projet de parking est totalement contraire à la déclaration du gouvernement wallon.
• L’élimination de cette zone verte équivaut à la destruction de presque un demi hectare. Cela aura des conséquences lourdes sur la faune et la flore des jardins qui donnent sur la rue du Tir et rue du Réservoir où les habitants ont à cœur le respect de l’environnement : pas d’utilisation de pesticides, installation d’hôtels à insectes, etc
• La promesse de végétalisation du toit du futur parking n’équivaudra jamais à la situation actuelle. Même si des arbres sont ensuite replantés, il faudra des décennies avant qu’un équilibre naturel se réinstalle. Soit des décennies de perte de biodiversité alors que les signaux d’alerte sont au rouge déjà aujourd’hui. Les dégâts seront irrémédiables.
• Les mêmes arguments peuvent être apportés quant à la zone boisée derrière le parking, dont la biodiversité sera également affectée.

2/ Construction :
• La construction d’un tel bâtiment pourra avoir des conséquences sur les maisons voisines : fissures, déstabilisation. Au cas où, finalement, ce projet contre-nature devait être entamé, nous exigeons que des experts indépendants constatent l’état des maisons AVANT le démarrage des travaux, aux frais d’Indigo. Qui sera, bien entendu, tenu responsable en cas de dégâts pendant et après ceux-ci.
• Les inondations récentes sont en partie dues à la minéralisation des sols. Il est vital de conserver l’héritage végétal de notre ville ; ce projet ne va qu’aggraver le phénomène de minéralisation des sols et de ruissellement des eaux.
3/ Mobilité douce :
• La mobilité douce si chère aux élus sera entravée par la suppression de l’accès piéton et cycliste entre la rue du Tir, le chemin de Borgendael et le pont des Amours, chemin repris dans l’atlas des chemins vicinaux.

En conclusion, ce projet est un parfait cas d’école de tout ce qu’il ne faut plus jamais faire. Un exemple à ne surtout pas suivre tellement il est délétère pour l’environnement.

— -

Dossier "Parking des Mésanges" à Wavre : les différents articles.

- Parking à Wavre : de mauvais choix en choix du pire
- Il faut verdir le parking des Mésanges
- Parking des Mésanges : un crime contre l’Environnement
- Parking des Mésanges : l’impossible mobilité
- Parking des Mésanges : un labyrinthe infernal pour les riverains
- Parking des Mésanges : un coût social inacceptable
- Parking des Mésanges : économiquement absurde !

Image par mac231 de Pixabay