Le Festival #ZERO>>18 a vu le jour en 2011 afin de promouvoir les droits des enfants, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant. Son objectif principal est de conscientiser les enfants, d’une manière ludique et festive.

En effet, si l’expression « droits de l’enfant » est connue du grand public, rares sont celles et ceux qui connaissent le contenu de la Convention internationale des droits de l’enfant et ses 4 principes fondamentaux : la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, le droit à la vie, à la survie et au développement et le respect de son opinion. Or, un enfant qui connaît ses droits sera mieux armé pour réagir en cas de non-respect de ceux-ci. Et un enfant dont les droits sont respectés sera d’autant plus enclin à respecter ceux des autres.

Le Festival #ZERO>>18 vise également à mettre en pratique le droit des enfants de participer à la vie culturelle, de pratiquer des activités de loisirs et de jouer. Dans ce but, le Festival programme des artistes et des animations de qualité de manière entièrement gratuite, afin de toucher le plus grand nombre d’enfants possibles.

Le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et la maison des jeunes Le Centre Nerveux s’associent pour concerner les jeunes de 0 à 18 ans et donner du « corps à leurs droits », interroger la place du corps des enfants et des jeunes dans leur parcours scolaire et social, dans l’affirmation de soi et de ses droits.


Mercredi 6 novembre | 14h | Centre culturel
Je n’aime plus la mer | dès 10 ans

Film-documentaire de Idriss Gabel qui offre l’occasion unique d’entendre la voix des jeunes migrants.
En présence de Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l’enfant
Dans le cadre du Festival du Film Intergénérationnel
Gratuit pour les enfants de 10 à 14 ans - 5 € pour les plus grands.

Réservations : 010 43 57 10

Dimanche 10 novembre 2019 | 9h30 à 17h15 | Centre culturel
Journée de spectacles, d’animations et d’ateliers gratuits,
spécialement dédiée aux enfants et aux jeunes, sera l’occasion de fêter ces droits !
9h30 Atelier
La boîte à outils zen
parents-enfants dès 5 ans
Atelier trucs et astuces pour aider les enfants à relier tête et corps
Des idées pour se sentir mieux et plus calme inspirées du yoga et de la sophrologie animé par Michèle Nélis
45 min - Gratuit

10h30 : Cinéma
Les mains en l’air
dès 7 ans
Film de Romain Goupil (France, 2010)
Elèves et professeurs sont solidaires avec leur camarade de classe sans papiers dont la famille risque d’être expulsée.
Romain Goupil est bien rusé : avec Les Mains en l’air, il aborde un sujet actuel et grave, le sort réservé aux sans-papiers, mais d’une manière parfaitement accessible aux enfants. En effet, l’histoire de la jeune Milana menacée d’expulsion est racontée du point de vue des enfants eux-mêmes. Le discours des adultes est présent, mais en arrière-plan, ce qui apporte au récit fraîcheur et humour, sans jamais céder à la facilité ni au simplisme.
90 min - Gratuit

11h et 15h : Conférence - spectacle
Faire l’école aux grands singes
dès 8 ans | Complet
Conférence-spectacle ludique et décalée qui interroge la place du corps en classe - 70 min

14h : Spectacle - Danse
Corps confiants
Cie Felicette Chazerand - dès 5 ans
Ce spectacle est une introduction à la danse contact, avec deux danseurs et un musicien sur scène. À la portée de tout un chacun, le corps – notre premier outil de vie – et ses facultés d’écoute sont mis à l’honneur. Par le mouvement, la parole, et avec la complicité de la musique, ce spectacle nous invite à décrypter et à découvrir la chorégraphie qui s’écrit dans l’instant, puis nous propose de s’y essayer dans un temps de pratique à partager.

16h30 : Atelier Danse
Let’s dance !
Laissons les corps s’exprimer | dès 5 ans
Atelier de danse et mouvement pour partager un moment d’expression corporelle ludique et créative en famille
45 min - Gratuit

Réservations indispensables pour toutes ces activités
010 43 57 10

Voir en ligne : Festival #zéro>>18

Au Centre culturel d’Ottignies.

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.