Dans le cadre de l’Eté de la Photographie, le Botanique a accueilli jusqu’à la fin du mois de juin, dans la salle du Museum, une série - inédite en Belgique - de photographies de Jean Dominique Burton, consacrée aux prêtres vaudous du Bénin.

Grâce à l’aide de la Cellule Culture et Développement de la Communauté française, cette exposition est prolongée jusqu’au 24 août, dans le superbe parc du Botanique. Les toiles seront présentées sur dix cubes de 2 mètres de côté, disposés sur les terrasses du Botanique. Cette installation est totalement libre d’accès.

Photographe voyageur et passionné, Jean-Dominique Burton, après avoir beaucoup travaillé en Asie, puis sur les rois du Burkina Faso actuels, porte à nouveau son regard sur les pratiques culturelles africaines, dans une démarche compréhensive, sensible. Les grands tirages montrés dans le Museum et les serres du Botanique nous ont offert des images exceptionnelles des grands initiés, et de leurs autels rituels. Une démonstration exemplaire de l’important potentiel anthropologique de la photographie contemporaine. Co-produite par la remarquable fondation Zinsou au Bénin, cette exposition a été montrée initialement à Cotonou, où elle y a récolté un énorme succès.

Les féticheurs du Bénin ont voulu que ces photographies existent : saisissants portraits et représentations uniques des fétiches. Les raisons qui les ont inspirés sont un mystère qui est leur mystère. Ils ont voulu communiquer au-delà du cercle des initiés, par la forme la plus contemporaine de l’art de la représentation. Ils savaient que ces images iraient vers leur peuple et vers le monde. Ils n’ont transgressé aucun secret de l’initiation mais ils ont accepté le dévoilement des formes et des lieux, et ils ont donné d’eux-mêmes leurs visages et leurs regards à un artiste qui est allé au plus profond, par le portrait, au-delà du monde des apparences. Cette rencontre, dont ils ont pris le risque, et dont ils éprouvent la fierté, n’est ni anodine ni contingente. Elle confronte une spiritualité puissante, savante et ancienne à tous les publics d’aujourd’hui, grâce à l’art le plus actuel. (...) Ame d’un peuple, force de sa diaspora, le Vaudou se donne à voir, sans profanation mais sans révélation. Dans sa grandeur et dans son mystère. (Marie-Cécile Zinsou, présidente de la Fondation Zinsou)

Témoignages humains et cultuels, les photographies attirent subtilement l’attention sur les initiés en personne - en noir et blanc (Vodounon), mais aussi sur leurs autels - en couleurs (Vodoun), véritables sculptures personnalisées, chargées de matières vivantes et sacrées, et étonnamment proches de certaines démarches de l’art contemporain.

www.jeandominiqueburton.com

Photographies de Jean-Dominique Burton
Parc du Botanique - entrée libre
Jusqu’au au 24 août 2008.

Le Botanique, Centre culturel de la Communauté française Wallonie-Bruxelles
236, rue royale - 1210 Bruxelles - e-mail : info@botanique.be - www.botanique.be

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.