Sainte Jacqueline de Compostelle fait la une de l’actualité. En effet, dans ce collège réputé de la capitale où le taux d’échec est quasi inexistant et la discipline de mise, on prépare le point d’orgue de l’année : la fancy fair.

A cette occasion, la préfète, Mademoiselle Célestine Bernstein, va faire ses adieux. Elle prend sa retraite après quinze années d’une direction sévère mais juste. Ce départ est l’occasion d’un bilan pour « ses corps enseignants ». Ainsi, durant + ou - 1h30, à travers une galerie de portraits à peine exagérés, vont défiler tous les professeurs de l’école de Sainte Jacqueline. Alors que Chantal Van der meersch entame sa troisième année de dépression chronique et que Marie Christine enchaîne les congés de maternité, Nadine Du mollet se tâte hésitant entre la cage dorée de l’enseignement et le cinéma. Il y a aussi Marc le prof de gym tyrannique, qui aurait dû faire mécanique, Jean Jacques « le corbeau », et bien sûr Mireille Soleil, la prof de religion catholique, qui malgré le fait qu’elle soit « fatiguée, fatiguée, fatiguée », apporte la bonne nouvelle. La fancy fair se prépare au rythme des réunions syndicales pour choisir un successeur à la direction et des ultimes répétitions.

Du 5 octobre 2005 au 29 octobre 2005 à 20h30 (du mercredi au samedi).

Au Théâtre de la Toison d’Or
Galerie de la Toison d’Or 396-398
1050 Bruxelles

INFOS ET RESERVATIONS/ 02 510 0 510

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.