Max a grandi à côté de ses parents assistant impuissant à leur séparation ; malheureux sous sa couette, perturbé à l’école, mal partout... Malgré tout, Max, 13 ans, a découvert la thérapie par le rire. Il a trouvé dans le piano un monde extraordinaire qui lui a permis de s’évader... Et de rencontrer des tas de gens formidables : Audrey Hepburn, Jack Lemmon, une diva noire, Glen Gould, Chopin,...

Avec tous il a parlé de la vie, de serments, de loyauté, de femmes. Il aurait aussi bien voulu en parler avec son père Olivier mais Olivier n’a pas le temps, il doit trouver une femme, il a quarante-neuf ans et le temps presse.

« Tragicomédie musicale, mélopéra ? », comment appellerait-on en français un spectacle d’infinie tendresse qui réunit un père et son fils autour du piano, du chant... de la ligne d’un sein et du galbe d’une hanche ? Un adulte, un enfant, un piano et deux guitares... Une soirée particulièrement recommandée aux familles, toutes les familles : les familles composées, les décomposées, les recomposées, les papas divorcés, les fistons délurés... Et les autres.

Avec Olivier Darimont et Elie Belvaux

Texte et mise en scène Bruno Belvaux et Jean Lambert

Une production du Théâtre Le Public et du Théâtre de Namur

Du 2/12 au 31/12/08 (Rel. 23,24 et 25/12)

Théâtre Le Public
rue Braemt 64-70,
1210 Bruxelles.
http://www.theatrelepublic.be/

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.