Fer de lance de Nintendo, Super Mario ne peut nous offrir que des jeux grandioses pour être fidèle à sa réputation. Pour sa première plongée dans le monde du relief de la Nintendo 3DS, ce pionnier (et roi absolu) du jeu de plates-formes est à la hauteur de ce qu’on attendait de lui. Un ré-gal absolu !

Mais comment fait-il ? Quel est le secret de l’éternelle jeunesse de ce papy des jeux vidéo, né il y a déjà plus de trente ans dans l’un des premiers jeux vidéo en couleurs ? Comment fait-il pour, à chacune de ses apparitions, nous surprendre et nous enchanter ? C’est qu’il a comme père l’un des génies du jeu vidéo, Shigeru Miyamoto, qui veille à se destinée depuis sa création, aidé par une équipe de créateurs particulièrement prolixes en idées. Assistés par des spécialistes en ergonomie ludique qui permettent à chacun, du débutant au plus expert, de se sentir à l’aise dès le démarrage de chaque jeu.

Ses débuts étaient en 2D, dans des graphismes primitifs élaborés à l’aide de gros pixels. On ne les voyait pas, captivés par le jeu. Avec l’évolution de la technologie, ses traits se sont affinés, ce personnage ultra-plat, qu’on voyait toujours de profil, a commencé à prendre du volume et à évoluer dans des décors 3D. La Nintendo 3DS lui donne le relief grâce à son procédé révolutionnaire sans lunettes spéciales.

Une nouvelle fois, l’arrivée de plombier moustachu va booster une console. Car le jeu est particulièrement addictif. Et, comme d’habitude, les néophytes pourront s’y plonger immédiatement. Les spécialistes, eux, y trouveront ce qui a fait le succès de tous ses titres depuis ses débuts : des scénarios à multiples ramifications, des surprises et bonus cachés partout, des transformations du personnage au fil des niveaux, des quêtes annexes (comme des médailles à découvrir et à récolter, et des pièces de monnaie dà trouver dans des blocs), un personnage mobile joliment animé, des ennemis rigolos et/ou terrifiants en cascade et une abondance de vies gratuites qui permettent de s’engager dans les niveaux les plus difficiles sans se faire ratatiner aux premiers pas et devoir tout recommencer. Les nostalgiques y trouveront plein de clins d’œil aux anciens épisodes, mais plusieurs innovations parmi les transformations de Mario et les types de mondes explorés.

Les graphismes, toujours aussi colorés, profitent en plein des possibilités de 3D relief de la console. Une belle réussite à ce niveau-là.

Avec toutes ces qualités, Super Mario 3D Land se révèle comme l’un des indispensables de la console. Avec les félicitations du jury !