Regards sur l’Europe donne à voir, pour la première fois, tout le spectre de la peinture allemande au XIXe siècle. Avec un point de vue : le regard des artistes allemands sur leurs voisins européens. 150 chefs-d’oeuvre issus des musées d’État de Berlin, de Dresde, de Munich et des meilleures collections allemandes remontent aux racines de la culture européenne.

C’est la première fois que ces trois grandes collections d’état mettent ensemble sur pied une exposition d’une telle ampleur sur la peinture du 19ème siècle. Les Staatlichen Museen de Berlin, les Staatlichen Kunstsammlungen Dresden et les Bayerischen Staatsgemäldesammlungen München ont uni leurs efforts pour explorer l’art allemand du XIXe siècle sous différents points de vue. Des prêts d’autres musées allemands complètent encore la sélection. De nombreux croisements internationaux forment le point de départ de l’exposition. Ainsi, pour les différents pays et régions d’Europe abordés, des thèmes spécifiques ont été retenus. D’innombrables impulsions de l’art, de l’histoire et de l’actualité européens se reflètent dans l’art allemand. Ce sont ces interactions que montre l’exposition.

Comment les Allemands voyaient-ils l’Europe au XIXe siècle, c’est-à-dire depuis Goethe jusqu’à Rilke, que voyaient-ils, que ne voyaient-ils pas ? Cette exposition n’a donc pas pour objectif de relater l’histoire allemande - ses guerres, ses potentats et ses révolutions mais bien de mettre en avant la polysémie et la maîtrise artistique de la peinture allemande au XIXe siècle.

L’histoire allemande est l’histoire de ses voisins et des échanges avec ceux-ci. Naturellement, les interactions politiques, spirituelles et artistiques varient en intensité et en qualité. La proximité avec lesdits voisins est telle qu’il suffit de porter son regard vers le Sud - la Grèce et l’Italie en tant que racines de la culture européenne commune - ou vers les voisins français, hollandais et autrichiens pour retrouver les traces des fertiles inspirations. Mais dès la fin du XVIIIe siècle, l’Allemagne noua des échanges culturels divers avec d’autres pays également.

Cette exposition ne s’attache pas uniquement aux thèmes et axes précités. Elle souligne également, dans la droite ligne de l’Union européenne, les liens entre les nations, les pays et les régions. Ainsi, le concept de l’histoire de l’Allemagne est-il présenté comme une histoire des petits États, qui constituent avant tout des entités et multiplicités culturelles riches de leurs coopérations.

Informations pratiques

Lieu
Palais des Beaux-Arts
Rue Ravenstein 23
1000 Bruxelles

Date
08.03 > 20.05.2007

Heures d’ouverture
De mardi jusqu’à dimanche : 10:00 > 18:00
Jeudi : 10:00 > 21:00
Lundi sur réservation pour les groupes de 150 personnes et plus.

Prix
€ 9,00
Réductions : www.bozar.be

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.