Des chanteuses en noir, la chanson française en a déjà connu quelques-unes mais des Olives Noires, sûr que c’est la toute première fois. Au nombre de quatre, drôles et chaleureuses, ces demoiselles de trente ans, toutes d’origine méditerranéenne subliment sur scène ce qu’on fait tous (ou presque) chez soi.

Elles troquent les paroles des succès du hit-parade parfois si lisses pour d’autres qui disent la vie et le monde tels qu’ils sont. Rien n’échappe à leur regard acéré, à leur regard de biais, que ce soit le prix du panier de la ménagère, l’asservissement du corps des femmes d’aujourd’hui aux coups de canon de la publicité...

Bien sûr, les hommes n’échappent pas à leur humour ravageur. Elles leur annoncent tout haut ce que d’habitude les filles ne se disent qu’entre elles. La force de ce spectacle est autant dans sa forme que dans la bonne humeur, l’ironie, l’autodérision des quatre chanteuses qui s’en donnent à cœur joie, qui ondulent du corps autant qu’elles nous enchantent.

Accompagnées d’un pianiste complice, elles confirment qu’à la place de verser des larmes ou de se goinfrer de chocolat pour compenser, elles ont bien eu raison d’enfiler leur robe noire pour chanter et danser. Nous amuser et nous aguicher. Un spectacle tout public pour illuminer les fêtes de fin d’année.

Les Olives Noires : Sandrine Bergot, Catherine De Michele, Martine De Michele, Rosario Marmol-Perez, Alberto Di Lena et Patrick Bebi, Pierre Clément, Manu Deck, Philippe Carriger, Markoh,
Joséphine Di Vaira (les Ateliers Di Vaira, Quiévrain).

Du 27 au 31 décembre 2005 à 20h15 - Grande Salle
Mercredi 28 décembre à 19h30

Dîner-spectacle le 31 décembre

Infos et réservations du Théâtre National : 02/ 203. 53. 03 ou www.theatrenational.be

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.