::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Playstation Move : vers encore plus de liberté de jeu :::

  

Depuis leurs débuts, les jeux vidéo ont été handicapés par l’accessoire principal de le console, le joypad. Une invention ergonomique, mais dont les fonctionnalités limitées ont dû être détournées par les astuces des développeurs. Depuis des années, les fabricants cherchent des moyens pour s’en passer. C’est fait avec le "Playstation Move".

Il y eut d’abord les accessoires sans fil, puis les jeux à distance via caméra (la géniale Eyetoy et les jeux "cultes" qui l’ont utilisée), puis la révolution Wii dont la fantastique Wiimote offrait une liberté de mouvements jamais vue auparavant. Sony a lancé sa réplique : le "Playstation Move".


Playstation Move, concurrent de la Wiimote

Le principe de base est le même pour les deux accessoires.

Pour le Playtation Move, on tient en mains un tube surmonté d’un bulbe lumineux, qui est en fait une manette de détection de mouvements que la caméra Eyetoy, indispensable ici, pourra suivre gràce au faisceau de lumière.

Le logiciel interprète la lumière émise par la manette, dont les capteurs (gyroscope, détecteur de gravité, accéléromètre) font varier la luminosité. Il dispose de boutons de commande comme un joypad, et pour les lecteurs distraits, rappelons qu’il fontionne... sans fil ! On le recharge via le port USB de la console.

Etalonnage indispensable

Chaque utilsation nécessite malheureusement, outre le pénible temps de chargement bien connu lorsqu’on installe un jeu sur la PS3, une phase d’étalonnage de la manette. Il s’agit de pointer la boule lumineuse vers différents points de l’écran et du corps. Un point négatif par rapport à l’ergonomie immédiate de la Wii, qui fonctionne, elle, à l’infrarouge, non via LED.

Les premiers jeux

Comme d’habitude, un nouvel appendice est accompagné de jeux de démonstration, rapidement réalisés, qui n’ont pas laissé aux développeurs le temps de bien faire travailler leurs méninges et leur créativité, ni d’acquérir assez d’expérience pour pousser la console aux limites de ses possibilités.

On attend donc avec impatience le "jeu killer" qui rendra l’accessoire indispensable, killers dont la Wii dispose déjà à profusion.

"Little Big Planet" n’étant plus disponible en test, nous avons pu tester "Playstation Move Heroes". Il s’agit d’une compilation de mini-jeux des héros stars de Sony : Ratchet et Clank, Jac et Daxter, Sly et Bentley, tous vedettes d’excellents jeux de la dynastie Sony. De vraies mascottes au même titre que Mario ou Sonic pour les concurrents.

Des joutes intergalactiques

Enlevés par des extraterrestres, ils sont obligés de participer à une sorte de jeux olympiques dans l’espace, et ne rentreront chez eux que s’ils parviennent au bout des épreuves qui leur sont imposées. Somptueux décors, magnifiques animatiques d’introduction : Sony sait soigner l’emballage. Qu’en est-il du contenu ?

Les mini-jeux sont variés, mais courts et répétitifs, un mot que les joueurs n’aiment pas entendre car il est synonyme d’ennui. Du tir bien spectaculaire, du bowling, du massacre d’aliens, tous excellemment réalisés mais à la durée de vie limitée.

En résumé, ce jeu, qui s’adresse aux plus jeunes, est un pis-aller en attendant de vrais jeux, excitants, au bon scénario, à la longue durée de vie, comme ceux qu’ont déjà vécus les héros qui figurent sur ce CD de qualité moyenne... Par contre, la "Playstation move" dispose d’un véritable potentiel, qui reste encore à utiliser pour réaliser des jeux killers qui justifieront son acquisition.

Vous trouverez, ci-dessous, quelques jeux disponibles.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: