Après avoir dévoilé en France le scandale de la censure de Tex Avery dans son intégrale en DVD, le site "DVD FR" vient de découvrir un nouvel exemple de censure. Et c’est le prestigieux studio Pixar qui en est la victime.

Il n’y a plus de doute à avoir : le puritanisme américain est bel et bien de retour. Le problème, c’est qu’il frappe aussi l’Europe, les distributeurs européens se pliant au diktat des maisons-mères américaines... voire tout simplement au matériel amputé qu’ils acceptent seulement de leur livrer en lieu et place du matériel originel.

Stéphane Leblanc, en découvrant avec délices, pour le magazine en ligne DVD FR, le DVD "collector" du "Monde de Némo", a plongé vers les bonus et une courte production de Pixar qu’il avait adorée en VHS en 1991, "Knick Knack". Une belle sirène à la poitrine opulente lui avait laissé un délicieux souvenir.

Qu’elle ne fut pas sa surprise de constater que la poitrine opulente de la belle avait été complètement gommée pour la version qui figure sur le DVD Disney. Et, en lieu et place de deux étoiles aux endroits stratégiques, sa poitrine avait été couverte d’un soutien-gorge. La censure avait donc à nouveau frappé et l’un des studios les plus créatifs du monde en était la nouvelle victime.

Le site DVD FR montre plusieurs exemples de cettecensure.

Rappelons que Disney, qui devait initialement diffuser "Farenheit 9-11", de Michael Moore, qui a obtenu la Palme d’Or à Cannes, a refusé de le faire, vu le contenu très critique vis-à-vis de G.W. Bush. Une autre forme de censure, économique, cette fois.