A l’occasion d’un séjour en Ukraine en 2003, la photographe belge Viviane Joakim visite les pavillons vétustes d’un hôpital psychiatrique. L’émotion ressentie est si forte qu’elle décide de retourner sur les lieux pour aller à la rencontre de ces pensionnaires, hommes, femmes et enfants, avec l’intime désir de leur donner une seconde vie par l’intermédiaire de la photographie.

De cette plongée dans le monde de l’humain où « Dousha Balit » - l’âme a mal -, il résulte un travail d’une grande pudeur, étranger à toute forme de misérabilisme, avec comme point central l’homme et sa dignité. La pureté des images, leur composition, la couleur et la lumière révèlent une grande force plastique et dénotent une grande douceur.

L’exposition présente une quarantaine d’images attachantes et interpellantes, pour la plupart des portraits d’hommes et de femmes, jeunes ou moins jeunes, qui se sont abandonnés à la pose, à une rencontre, que Viviane Joakim a voulue sincère et respectueuse, et cela transparaît dans chaque photographie. « Dousha Balit », une exposition d’une grande sensibilité, un univers particulier qui mélange immensité de l’humain et petitesse de l’objet du quotidien. Au final, des visages qui se regardent, se répondent et renaissent en nous murmurant secrètement leur histoire.

Au Musée de la Photographie de Charleroi

Le Musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h (fermé les lundis). Gratuit le 1er dimanche du mois.
11 Av. Paul Pastur B-6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne).
Tel. 32 (0)71 43.58.10 - Fax 32 (0)71 36.46.45.
E-mail : mpc.info@museephoto.be - www.museephoto.be

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.