Au printemps, le Palais des Beaux-Arts braque les projecteurs sur l’œuvre d’un des artistes les plus novateurs de la modernité : Paul Klee (1879-1940). La dernière rétrospective qui lui ait été consacrée en Belgique date de 1957. Autant dire qu’une relecture actuelle de son œuvre était devenue indispensable.

Christine Hopfengart - conservatrice au Zentrum Paul Klee de Berne - a conçu l’exposition conjointement avec le commissaire invité Pierre Boulez, compositeur et chef d’orchestre de renommée internationale.

Le concept de Paul Klee. Le théâtre de la vie est unique puisque l’exposition aborde simultanément les différentes facettes de l’homme : dessinateur, peintre et philosophe. Le public y découvre sa large palette de formes d’expression, ainsi que son sens fascinant de l’expérimentation.

L’exposition rend compte de l’incidence des arts du spectacle sur l’œuvre de Paul Klee. La passion de Klee pour le spectacle allait de l’opéra jusqu’au théâtre de marionnettes populaire. Les centaines de représentations auxquelles il a assistées constituent une source intarissable de motifs pour son vocabulaire plastique. Certains titres de ses œuvres, de même que les figures symboliques du funambule, de la marionnette ou encore du masque, sont autant d’allusions directes au monde du spectacle.

Mais surtout, l’artiste suisse faisait le lien entre le théâtre et la vie : pour lui, le théâtre ne se jouait pas seulement dans la salle de spectacle ou sous le chapiteau du cirque, mais tout autant dans sa propre vie quotidienne. Les personnes de son entourage étaient les acteurs, les événements du quotidien les pièces, et lui-même adoptait le rôle du spectateur qui observe le tout à une distance sûre, comme à travers une lorgnette. Il observe le monde et guette le théâtral dans le quotidien.

Par cet état d’esprit, l’artiste développe globalement une poétique singulière, formelle, dans laquelle il mixte l’imaginaire et les réalités quotidiennes ; il introduit une forme de musicalité par les rythmes graphiques, les accords chromatiques, les signes de langage ; et où il exprime volontiers ses affinités avec les expressions théâtrales dans toutes leurs formes textuelles ou musicales.

L’exposition compte quelque 220 œuvres d’art, principalement des dessins, des aquarelles et quelques peintures à l’huile. Elle est conçue autour de deux grandes sections : la passion de Klee pour les arts de la scène et la musicalité de ses œuvres vue par l’œil expert de Pierre Boulez.

Klee et les arts de la scène

Cette section est constituée de trois volets :
- des œuvres d’art de Paul Klee regroupées selon les thèmes « Théâtre », « Masques et marionnettes », « Stars et célébrités », « Cirque », « Danse » et enfin « Théâtre au Bauhaus » ;
- un espace de documentation présentant des programmes, des lettres, des tickets de théâtre, des affiches, des photos, ainsi que d’autres documents historiques en rapport avec Paul Klee ;
- des vidéos d’artistes actuels tels que Pipilotti Rist, Erwin Wurm, William Wegman, Sam Taylor-Wood et Rosemarie Trockel, et qui soulignent la contemporanéité des thèmes abordés par Klee.

« Le pays fertile » - Paul Klee vu par Pierre Boulez

L’autre section de l’exposition a été conçue par le commissaire invité Pierre Boulez. L’étude de l’œuvre plastique et théorique que Klee a réalisée au cours des années passées comme enseignant au Bauhaus a été un apport indéniable à la création musicale de Boulez. Lui-même n’a jamais caché son intérêt pour Paul Klee - qui en plus d’être un plasticien était également un violoniste émérite. On lui doit notamment l’ouvrage Le pays fertile (Gallimard, 1989, rééd. 2008), une analyse de l’œuvre de Klee sous l’angle de la composition contemporaine et de la théorie musicale.

Pour cette exposition, Boulez a sélectionné une soixantaine d’œuvres qui l’ont directement inspiré. Cette section est organisée autour des concepts de la composition musicale que l’on retrouve également dans les œuvres de Klee : la ligne, le rythme, l’hétérophonie et la polyphonie.

Palais des Beaux-Arts
Rue Royale 10
1000 Bruxelles

Dates
01.03 > 11.05.2008

Heures d’ouverture
Mardi > dimanche, 10:00 > 18:00
Jeudi, 10:00 > 21:00

Tickets
€ 9,00
€ 14,00 : Combiticket Paul Klee - Trésors anciens et nouveaux de Wallonie
Le combiticket permet de visiter gratuitement les expositions du festival Iceland on the Edge.

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.