A l’occasion des 25 ans de Super Mario, Nintendo a ressorti l’intégrale en "copie conforme" de ses premiers jeux. Il nous offre également un retour très attendu, magistral, de sa seconde mascotte, Donkey Kong.

Si les jeux vidéo ont pu renaître de leurs cendres au milieu des années 80, après une grave période de crise, c’est bien grâce à un minuscule plombier Mario et au génie de son créateur, Shigeru Miyamoto. Il permit également à une console de jeu au design aujourd’hui révolu - la NES pour "Nintendo Entertainment System" - et à un fabricant de cartes à jouer ¬ Nintendo ¬ de conquérir le monde.

Le premier jeu "Super Mario Bros" était sorti le 13 septembre 1985 au Japon. Et seulement deux ans plus tard en Europe. Par la créativité du scénariste, par la quantité de trouvailles des développeurs, par la durée de vie impressionnante du jeu, par la maniabilité impeccable qui permettait une prise en mains immédiate même chez les plus jeunes (et même chez les plus âgés...), il fut un choc.
Et un succès immédiat. Il fut suivi de deux autres opus, dont un génialissime tome 3 qui reste une référence encore aujourd’hui, et d’une version non distribuée en Europe ("The Lost Levels"), qui continuèrent à installer le mythe Super Mario. Un parcours sans faille depuis, qui s’est poursuivi sur les autres consoles de Nintendo.

En 1993, ces premiers titres furent portés sur la console "Super Nintendo", en copie conforme. Ce sont ces mêmes classiques que l’on retrouve désormais sur la Wii grâce à une édition "25e anniversaire" les proposant sans le moindre changement, accompagnée d’un CD reprenant les musiques et bruitages de la saga. Une nouvelle occasion de découvrir des classiques indémodables... ou d’y rejouer avec nostalgie. Un joli livret "making of" rappellera de bons souvenirs à tous les adorateurs de Super Mario.

Donkey Kong, le retour.

Si la Nes doit son succès à Mario, ce dernier reçut un fameux coup de mains de la part d’un gorille pour faire celui de la Super Nintendo. Donkey Kong avait été son ennemi dans son tout premier jeu, paru à l’aube des années 80. Il ne vécut ses propres aventures qu’en 1994, mais quelles aventures ! La console 16 bits avait été tirée jusqu’à la limite de ses possibilités par des développeurs surdoués, les graphistes avaient réussi à créer un univers 3D dans des jeux 2D, et le scénariste, le toujours brillant Shigeru Miyamoto, s’était déchaîné pour imaginer un scénario d’une richesse étonnante qui permettait de refaire plusieurs fois la totalité du jeu afin d’en dénicher les innombrables surprises. Déjà survolté par tout cela, il était accompagné d’une bande son endiablée qui complétait la baffe ressentie par tous les joueurs à l’époque.

Remis au goût du jour sur la console Wii, "Donkey Kong Country returns" n’est pas une simple émulation du jeu d’origine comme ceux de Mario. Il s’agit d’une véritable re-création à partir du scénario d’origine pourtant déjà riche en idées. Donkey kong, accompagné du petit singe Diddy, saute dans tous les sens, s’accroche aux lianes, grimpe dans les décors, est propulsé d’un endroit à l’autre par des tonneaux-canons, dans un univers truffé de pièges et d’ennemis. Heureusement, les bonus et possibilités de gagner des vies sont nombreux ! Le jeu à deux est en totale collaboration, les joueurs pouvant s’aider... et attendre l’autre, ressuscité après un décès prématuré. Comme si l’aventure en elle-même n’était pas déjà suffisamment passionnante, les développeurs y ont ajouté la quête d’éléments de puzzle, de lettres, de pièces, cachés un peu partout, et que l’on découvre souvent par hasard ou en se faisant piéger. Tout rassembler nécessitera donc des dizaines d’heures de passionnante quête. L’un des dix meilleurs jeux de tous les temps !