::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Mario & Luigi, Dream Team Bros - Nintendo 3DS :::

  

Avec « Mario & Luigi, Dream Team Bros », le monde des frères plombiers moustachus est à nouveau en danger, lorsque les membres du peuple Koussinos sont capturés par le roi chauve-souris Antasma dans des fragments de cauchemars. La clé pour atteindre ce monde onirique et sauver les pauvres Koussinos repose sur Luigi, qui en s’assoupissant sur des coussins spéciaux ouvre des portails vers ce nouveau monde. Et accessoirement, la princesse Peach a une fois encore été enlevée, mais ça vous l’auriez deviné tout seul.

L’histoire, comme dans la quasi-totalité des jeux Mario tient donc sur une feuille, ne vous attendez en conséquent pas à une aventure complexe à la Final Fantasy. Les dialogues, remarquablement bien traduits de l’anglais, manquent cependant de réellement faire rire le joueur. Le tout est quelque peu sauvé par une bande-son et des bruitages efficaces.

Dés les premières minutes, la beauté du jeu frappe les yeux du joueur, avec une 3D élégante. Les décors sont soignés, tout comme les expressions des personnages et les animations lors de l’exploration des niveaux et des combats. L’animation de Mario et de Luigi est fluide, tout comme celle des ennemis et autres protagonistes peuplant l’opus. L’effet de profondeur est bien rendu et aide dans l’immersion des décors 3D.

Armez-vous cependant de beaucoup (beaucoup) de patience pour la première partie du jeu, car celle-ci pourra vous sembler interminable. Le début de l’aventure est plombé par un rythme lent et alourdi de didacticiels à n’en plus finir qui vous donneront probablement l’impression d’être pris pour un idiot. Ce qui est fort dommage, car ce début de jeu fastidieux et décourageant (on est souvent tenté de jeter sa console à travers le salon à la suite du énième dialogue d’explication) fait place par la suite à un jeu dynamique et riche en innovations où les épreuves variées se succèdent.

Les deux écrans sont fort bien exploités lors des sessions Oniluigi, où pour influencer sur le décor onirique et venir en aide à Mario, le joueur doit tirer sur la moustache de Luigi ou encore appuyer sur son nez lorsque celui-ci dort sur son coussin magique. Le jeu respecte tous les codes des RPG en y incluant la folie Mario, très marqué notamment pour les attaques combinées de Mario & Luigi telle que l’utilisation des Luiginoïdes, petit clones de Luigi que Mario peut utiliser pour vaincre des ennemis ou atteindre des blocs.

Le côté plate-forme n’est pas en reste et est comme pour quasi tous les jeux Mario drôle et diversifié.

La durée de vie est longue, plus de 30 heures. Mais le jeu demeure néanmoins un peu trop facile, la difficulté ne décolle en effet pas vraiment au fil de l’aventure. Le tout doit se jouer en mode pépère dans un bon fauteuil.

Si le jeu dans son ensemble manque de piment, « Mario & Luigi, Dream Team Bros » est un savant mélange RPG/plate-forme ludique, haut en couleurs et parsemé de bonnes trouvailles, qui, sans laisser de souvenirs inoubliables, offre une excellente expérience de jeu.

(par Ysa & Julien)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: