Piotr Fomenko est une des figures tutélaires du théâtre contemporain, russe et européen, l’une de ses têtes de file. Il a dirigé plus d’une soixantaine de spectacles dans les grandes salles de Moscou, de Saint-Pétersbourg et de beaucoup d’autres villes de l’ex-URSS.

Exigeant, sceptique de conviction, il vit et travaille sous les lumières des classiques russes. Ses qualités de pédagogue ont dépassé de beaucoup les frontières de son pays. Ses élèves, avec qui il vit une véritable histoire d’amour et de fidélité théâtrales, sont parfois appelés les Fomenki.

Parmi eux, il y avait la distribution de rêve pour Les Trois Sœurs de Tchekhov. Depuis sa création à Moscou en septembre 2004, la critique est unanime : les quatre actrices (puisqu’il y a quatre beaux personnages féminins dans cette pièce, les sœurs - Olga, Macha, Irina - qui se meurent d’ennui et la belle-sœur - Natacha) marquent de leur tempérament et de leur génie cette mise en scène dont Piotr Fomenko a voulu qu’elle soit une véritable quête « de la vérité des passions intérieures, qui est la vérité théâtrale » et non une version de plus de la petite musique de Tchekhov.

Car on le sait qu’elles ne retourneront pas à Moscou, les trois sœurs. Moscou, leur paradis perdu. La ville de leur enfance, de leur jeunesse, de leur vie heureuse quittée pour une ville sans nom. Moscou où elles espèrent retourner bientôt. Mais le cours des choses, le cours de la pièce les laisseront pour toujours étrangères dans cette ville de province qu’elles n’aiment pas et où elles devront travailler. Ce n’est pas l’arrivée d’un régiment qui changera le déclin amorcé. Leur séjour ne sera qu’un moment d’euphorie ; les soldats repartis, leur destin achèvera de se sceller.

Contrairement à d’autres belles étrangères du théâtre classique - Médée, Phèdre - les trois sœurs n’auront pas réussi à embraser leur destinée. Elles finiront par se résigner puisque « la résignation est la vertu du malheur » et que telle est la donnée de cette œuvre magnifique.

LE THEATRE NATIONAL

Bd Emile Jacqmain, 111-115 - B-1000 Bruxelles

Infos et Réservations : +32/2/203.53.03 ou

www.theatrenational.be

Mise en scène de Piotr Fomenko
(Europalia Russie)

Le 14 décembre à 19h30 et le 15 décembre à 20h15 2005 - Grande Salle

Spectacle en russe, surtitrage français/néerlandais

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.