La séance de projection de dias était autrefois le moment où l’on rassemblait famille ou amis pour montrer fièrement les photos de son enfant/de son mariage/de ses vacances/de son chien (barrez les mentions inutiles). L’ère de la photo numérique a rangé l’encombrant projecteur et le grand écran au placard. Mais apporté en même temps une nouvelle forme de diaporama, que l’on peut s’envoyer par mail ou sur DVD.

Un diaporama, c’est quoi ? Une suite d’images qui s’affichent successivement, avec ou sans transition entre elles, avec ou sans musique. Bref, rien de bien compliqué. Les logiciels permettant de les réaliser doivent donc avoir cette simplicité.

Le choix du logiciel

Il sera guidé par l’utilisation future de votre diaporama.

iPhoto, logiciel-phare d’Apple

Celui-ci sera principalement visionné sur des ordinateurs ou envoyé par mail ? Inutile, alors, d’acquérir un logiciel compliqué, vous avez peut-être déjà la solution sur votre disque dur avec "Powerpoint" (Mac ou PC), ou son équivalent "Pages" (Mac). Vous ne l’avez pas ? Téléchargez gratuitement l’équivalent de la suite "Office" en logiciel libre, "Openoffice" , qui contient un logiciel de présentation, "Impress" ou encore l’astucieux "Lanterne Magique" , gratuit lui aussi, et disponible pour Mac et PC.

Le diaporama devra être gravé sur un DVD et visible sur un écran de télévision ? Tournez-vous alors vers des solutions commerciales. Sur PC, "NERO PHOTOSHOW" comprend tout ce qu’il vous faut. L’excellent "Magix Photos sur CD et DVD" , plus spécialisé, a un excellent rapport qualité/prix. Pour Macintosh, le logiciel iPhoto, associé à iDVD (intégré à la suite iLife), vous permettra de réaliser rapidement un diaporama et de le graver sur CD ou DVD. Que vous pourrez éventuellement envoyer à de la famille ou des amis lointains.

Vive la simplicité !

Tous ces logiciels fonctionnent selon le même principe de base. Vous commencez par sélectionner, dans un dossier, les photos qui vous intéressent. Puis vous les importez, créant pour chacune une nouvelle dia. Ensuite, vous choisissez une transition pour le passage de l’une à l’autre, comme le bon vieux fondu-enchaîné ou de nombreux effets plus "gadget". Enfin, vous avez la possibilité d’ajouter un fond musical. C’est fini.

Bien sûr, on peut faire plus compliqué, amener des mouvements sur les photos, ajouter de l’interactivité, mais cela éloigne souvent de l’essentiel : regarder de jolis souvenirs de famille. Donc, ne multipliez pas les effets de transition, choisissez une musique sobre, bref jouez la simplicité.

Vous avez peur que ces diaporamas électroniques fassent oublier la convivialité des projections d’antan ? Pourquoi ne pas visionner en famille vos créations, sur l’écran de la télévision ? Ou amener votre montage sur DVD afin de le regarder chez des amis ? Et si vous avez la nostalgie du grand écran de projection, vous avez toujours la possibilité d’emprunter ou de louer une "boxlight", ces projecteurs que l’on connecte à un ordinateur.

Quelques conseils :

- Soyez sélectif. En photographie numérique, on a tendance à multiplier les prises de vue, et la capacité des DVD est telle qu’on peut y mettre énormément de photos. Ne tombez pas dans le piège, n’intégrez que les meilleures à vos diaporamas.
- Soyez court. Si vous avez dû subir, par le passé, le supplice de soirées interminables chez des amis, coincé par une projection de dias qui durait des heures, évitez de le faire subir à vos proches. Limitez donc la durée de votre diaporama.
- Attention au poids des images si vous envoyez votre diaporama par mail. Pour éviter d’être bloqué par les serveurs de messagerie, il ne pourra dépasser 5 Mo. Si le logiciel de diaporama ne prévoit pas de compression, veillez à réduire le poids des images avant de les intégrer au montage.
- De même, préférez l’exportation dans un format universel, comme Flash (le diaporama sera lisible dans un navigateur Internet comme Firefox) ou Quicktime, faute de quoi le correspondant ne pourra pas forcément lire votre diaporama sur son ordinateur. Certains logiciels prévoient une exportation universelle, Mac ou PC.