Suivant le modèle d’Internet, où ce sont les utilisateurs qui font de plus en plus le contenu, certains jeux vidéo permettent aux joueurs de faire jouer leur créativité, et de partager leurs créations.

Le rêve ultime, pour beaucoup de joueurs, c’est de pouvoir créer soi-même des jeux vidéo. Ce qui n’est vraiment pas donné à tout le monde ! Quoique... Il y avait déjà le formidable "Little Big Planet" sur la Playstation 3, qui permettait de réaliser de somptueux jeux de plates-formes.

Nintendo apporte sa propre solution avec "WarioWare Do it Yourself" (pour console portable DS). "WarioWare", c’est au départ un jeu pour entraîner la vivacité de l’esprit. Il est constitué de centaines de mini-épreuves qui nécessitent, en cinq secondes, de comprendre ce que l’on attend de nous (des choses aussi simples que cliquer sur un objet, tirer un trait entre éléments, etc.) et d’effectuer l’action demandée. Le genre de jeu tellement simple que l’on y entre directement, pour ne plus s’arrêter, et qui nécessite de bons réflexes.

"Wario Ware Do It Yourself", comme son nom l’indique, permet de les créer. On dispose pour cela d’une bibliothèque d’éléments comprenant des décors, des objets, des musiques, que l’on peut modifier afin de les personnaliser, avant de programmer la courte interactivité que l’on exigera du joueur. On chipote au début, malgré un tutoriel admirablement fait, les premiers résultats sont un peu décevants mais permettent de bien comprendre les rudiments, puis on se lâche. Comme les programmeurs en herbe peuvent poster leurs réalisations en ligne pour que tout le monde puisse en profiter, on se rend compte que leur créativité vaut bien celle de programmeurs professionnels !

Achater Wario ware : Do It Yourself sur Internet

"Jam with the Band" (pour console portable DS) offre, lui, la possibilité de composer de la musique avec l’instrument de son choix. Au départ, c’est un jeu de réflexes musical : il faut accompagner un morceau joué par la console en pressant des touches imposées, au bon moment. Déjà de quoi bien passer son temps. A cela, les développeurs ont ajouté un outil d’interprétation : le musicien doit choisir son instrument virtuel, et l’utiliser via l’écran tactile et le stylet. Amusant, mais pas longtemps. C’est mieux si l’on peut y jouer à plusieurs. Grâce au wi-fi, jusqu’à huit consoles DS peuvent être interconnectées et tout autant de musiciens peuvent donc s’accompagner mutuellement à partir d’une seule cartouche. Le titre "Jam with the Band" prend alors tout son sens. Une fonction "karaoke" permet également de s’exercer au chant. Et comme le métier de musicien ne s’arrête pas là, le titre comprend aussi un outil de composition musicale. Le joueur peut soit jouer sur un clavier pendant que la console enregistre son improvisation pour la rejouer ensuite, soit placer des notes sur une portée. L’intérêt pédagogique de cette dernière fonction est évident, car elle offre une initiation intuitive au solfège. Ici aussi, les morceaux peuvent être envoyés en ligne afin que d’autres puissent en profiter.

Acheter Jam with the band sur Internet

"Art Academy" (pour portable DS) est un logiciel de dessin. Alors que la plupart des jeunes illustrateurs et dessinateurs se tournent à présent vers les palettes graphiques et le dessin par des logiciels sophistiqués, celui-ci, s’il ne paie pas de mine, est très complet. On peut donc considérer cette cartouche comme un premier contact avec l’in fographie. Car elle est avant tout un cours de dessin, comprenant dix leçons progressives. Un petit prof sympa enseigne les bases de l’utilisation des outils de base, crayons, pinceau, couleurs, gomme, que l’on utilise avec le styler sur l’écran tactile en guise de feuille de papier. Et c’est une réussite, car le rendu est excellent et l’on a très vite envie de quitter les leçons pour les appliquer par soi-même. Car, contrairement aux académies, les cours ne sont pas obligatoires et il est autorisé (et même parfois conseillé) de sauter des leçons pour passer plus vite à la pratique. Nous ne sommes plus ici dans le domaine du jeu vidéo, mais dans l’éveil aux arts graphiques, ce qui est fait avec sérieux mais aussi la touche de fantaisie qui sied aux didacticiels de consoles. Les bases apprises sur écran pourrons ensuite être appliquées sur bon vieux papier pour ceux (nombreux) qui apprécient encore celui-ci. Bravo !

Acheter Art Academy sur Internet