C’est l’histoire d’un peuple sans nom ; on ne lui accorde pas beaucoup d’importance. Le village du peuple sans nom risque de se faire engloutir par le fleuve en crue. Les autorités chinoises ont décidé de sacrifier ce village situé en aval en faisant sauter les digues pour éviter que l’eau du fleuve ne submerge les grandes villes. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs...

Eté la petite, habite ce village. Pour fuir la montée des eaux et ne pas être englouti, il n’y a plus qu’à prendre la route et changer de rivage... Pendant son voyage elle croisera une foule de personnages, curieux, insolites, cruels... Le fleuve ivre mort, le dragon prosélyte, le soldat en mal de sexe, la maquerelle en mal d’argent, Monsieur Ning le cynique et Madame Ning l’insouciante... »
 
Six comédiennes épatantes interprètent 16 personnages entraînés au fil de l’eau et des remous d’un fleuve qui gronde. Un spectacle satirique où l’impuissance des « sans nom » côtoie la vanité de ceux qui les entourent. C’est une farce... et c’est une tragédie.
Ce spectacle sera l’occasion d’organiser des rencontres/débats/controverses autour de cet immense pays qui nous intrigue, nous étonne, nous fait peur, nous interroge : la Chine.

Avec Marie Bach, Yamina Cheurfa, Jo Deseure, Cachou Kirsch, Sophia Leboutte et Catherine Salée.

Mise en voix Layla Nabulsi
Assistée de Elise Vandergotten
Scénographie Olivier Wiame
Costumes Françoise Colpé
Eclairage Xavier Lauwers

 
UNE PRODUCTION DU THEATRE DE L’L

Théâtre Le Public
rue Braemt 64-70,
1210 Bruxelles.
http://www.theatrelepublic.be/

Représentations du 4/9 au 18/10/08 à 20h30 - Salle des Voûtes - Relâches dimanches et lundis

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.