Pour sa septième édition, le Festival des Jeunes Artistes a, une fois de plus, mis l’accent sur la pluridisciplinarité de sa programmation : théâtre, poésie, chanson française, mime, one-man-show, musique du monde, jazz, danse,...se côtoient allègrement et joyeusement dans une formule de deux spectacles par soirée.

C’est ainsi que le Festival donnera l’occasion au public de découvrir de nouveaux talents et de nouvelles formes artistiques...et permettra aux jeunes artistes professionnels de rencontrer un public, toujours plus nombreux au fil des éditions

Au programme :

Ki suis-je (Théâtre)
de Axel Devreese et Gauthier Janssen
Avec Axel Devreese
Mise en scène Gauthier Janssen

Ki suis-je ? Un conte pour adultes. Un seul en scène où 17 personnages défilent pendant 1H, tout au long du parcours initiatique d’un homme, Ellabak. Il perd en un jour tout ce qu’il avait mis à construire en une vie. Ellabak part pendant 20 ans pour trouver la réponse à cette question : Qui suis-je ? En résumé « Ki suis je ? » c’est un conte spirituel, humoristique et philosophique. Tout un programme quoi...

Les 18 et 21 août

— -

Karim Baggili and guests (Musique du monde)
Avec Karim Baggili - guitare

Karim Baggili s’est pendant longtemps produit en formule réduite (solo ou duo) avec un répertoire constitué de compositions personnelles se basant principalement sur les différents rythmes traditionnels espagnols (Bulerias, Alegrias, Rumba, Tango, etc), les techniques de la guitare flamenco et les sonorités du Moyen-Orient à travers le luth arabe (oud).

Les 18 et 19 août

— -

Eva Braun épouse Hitler (Théâtre)
de S. Koldiz
Avec Dorothée Schoonoghe

Dorothée Schoonoghe, issue du Conservatoire de Mons (classe de Frédéric Dussenne et Bernard Damien), monte sur scène dans un personnage d’histoire : Eva Braun, qui passa plus de seize années dans l’ombre d’Hitler avant de devenir sa femme, quelques jours avant la capitulation.

36 heures avant leur suicide, Eva Braun épouse Hitler dans un bunker de Berlin. L’amante anodine, qui rêve de cinéma et de gloire, devient la femme du dictateur.
Un texte qui porte un regard aigu sur la société, capable d’engendrer mais aussi d’aimer les personnages les plus sombres de l’histoire.

Les 19 et 20 août

— -

Sylt (Musique folk)
Avec : Wim Baeck : violon, viole d’amore, sackpipa (cornemuse suédoise), ...
Sophie Cavez : accordéon
Jo Zanders : percussions

Trio constitué de jeunes musiciens professionnels( Sophie Cavez fait partie du groupe Urban Trad). Chacun joue un large assortiment d’instruments qui se rattachent à la musique traditionnelle européenne. Une présentation de musique folk d’Europe avec une préférence pour les mélodies scandinaves et des compositions originales.

Les 20 et 25 août

— -

Mais ça va pas ? (Café théâtre)
Par la compagnie Tac tac dans l’ bazar
Avec Clément Manuel, Marie Karenzo, Derc’hen Coster, Christelle Delbrouck

Ludovic est un homme comme tout le monde, englué dans son quotidien banal et morose. Formaté par l’univers qui l’entoure, il a enfoui, malgré lui, son imaginaire au plus profond de son crâne... mais un jour, son petit monde intérieur refait surface, tente de reprendre le dessus et se lance dans une conquête loufoque et surréaliste de sa petite vie bien (trop) rangée... Va-t-il se laisser submerger par son imagination ? ou se laissera-t-il rattraper par la grisaille de son quotidien ?

Un spectacle visuel, drôle et satyrique sur l’incursion d’un monde imaginaire délirant dans la réalité banale de Monsieur tout le monde. Mimes, humour clownesque et personnages hauts en couleur donnent à ce spectacle une fraîcheur simple et bénéfique.

Interprété par quatre comédiens issus du Conservatoire Royal de Bruxelles. La compagnie est créée en 2002 et s’illustre par ses personnages déambulatoires et délirants.

Les 25 et 26 août

— -

Transports sentimentaux (Chanson française)
Avec Adèle Cooken : chant

Issue du Conservatoire de Bruxelles en théâtre et en déclamation, Adèle fait partie de cette nouvelle génération de « comédiennes-chanteuses ». Elle a créé un spectacle autour du thème des transports sentimentaux, avec des créations personnelles mais aussi quelques reprises (Vyvère, Fontaine, Vian...)

Véritable coup de cœur, Adèle a une personnalité fine, intelligente et émouvante qui lui permet d’interpréter les chansons et de nous laisser un sentiment d’unicité et de nouveauté... Une présence pleine d’humanité sur le plateau.

Les 26 et 27 août

— -

Flamenco Fusion (Flamenco)
Avec Federico et Marisol

Frédéric Ordonnez (Federico) et Marisol , danseurs et chorégraphes, ont été formés par les plus grands danseurs espagnols ainsi que par Antonio Martinez ; ils adoptent un style fusionnel, en s’accaparant également de techniques de danse contemporaine et classique.

Le monde s’empare du flamenco sur des musiques parfois aux consonances orientales et hindoues.

Les 27 et 28 août

— -

Paragone accoustique (Chanson italienne)

Avec Fede (chant et guitare)
Olivier Stallon (basse)
Gilles Arbeau (batterie)
Fabrizio Graceffa (guitare)
Maria d’Angelo (chœur)

Fede s’étonne. Fede donne.

Tantôt charmeur, l’œil coquin, Fede explore les dessous des êtres humains, les travers de ce qu’ils cachent.

Tantôt pudique, le sourire candide, il attend des autres le juste retour de ce qu’il donne : ce côté généreux et chaleureux, passionné aussi , de sa culture latine.
Habitué aux versions rock, il nous offre ici un concert aux accents acoustiques, avec des compositions personnelles et des reprises de Paolo Conte.

Les 21 et 28 août

— -

LE CABARET

Et pour fêter la vingtième saison de la Samaritaine, le Festival sera suivi d’une semaine de « Cabaret », des « court-spectacles » réunissant d’anciens festivaliers pour quelques soirées de trois ou quatre spectackes.
Parmi eux :
Benoît Verhaert et Vincent Raoult (Café Théâtre), Cécile Briché ( Violon), Olivier Collette (Piano Jazz), Maurice Lambiotte (Contes), Jean-Mi et Perrine (Chanson française), Tristan Moreau (Théâtre et Chanson), Dominique Rongvaux (Textes), Eve Jadot (Théâtre),..... et bien d’autres encore

Du 1er au 4 septembre

A La Samaritaine
16 rue de la Samaritaine
1000 Bruxelles

Infos et réservations : 02/ 511 33 95

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.