Ce rendez-vous incontournable de la littérature jeunesse offre un vaste panorama de la richesse de la production éditoriale grâce à la présence de maisons d’éditions de toutes tailles (260 exposants). Cet événement propose au grand public et aux professionnels de nombreuses expositions, des animations thématiques, des ateliers, des salles de lectures ainsi que des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs... Riche de ces propositions, cette manifestation a pour objectif de déclencher un lien nouveau entre l’enfant et le livre et souhaite se révéler un moment exceptionnel pour conjuguer la fête et l’écrit.

Les grandes lignes du programme du 21e Salon :

Escale Brésil

Invités d’honneur du Salon : le Brésil et ses littératures.
L’occasion de découvrir des aspects méconnus de la culture de ce pays, la vitalité de sa littérature jeunesse et de son illustration. Riche de métissages inattendus, imprégnée de mythes indiens et africains ancestraux, cette littérature, trop peu connue en France, est également branchée sur les enjeux mondiaux les plus brûlants : environnement, déforestation, inégalités sociales, racisme, démocratie...

Pour accomplir ce voyage en toute liberté :

- Une librairie brésilienne franco-portugaise (littérature générale, documentaires, livres d’art, littérature jeunesse, albums).

- Une salle de lecture autour d’albums brésiliens.

- Des expositions :
- Le feu et l’eau, exposition de photographies autour de deux artistes, le plasticien Frans Krajcberg qui donne à voir la violence faite à la forêt et Miguel Chikaoka, fondateur du collectif Fotoativa à Belem qui nous révèle le fleuve Amazone.
- L’illustration à la brésilienne : présentation d’œuvres d’illustrateurs de renom : Angela Lago, Graca Lima, Ana Maria Machado, Sandra Machado, Roger Mello, Gilles Eduar, Andres Sandoval et Ziraldo.
- A l’origine des mythes brésiliens : Roger Mello, Béatrice Tanaka et Sandra Machado illustrent une chanson populaire portugaise, un conte africain et un poème onirique indien.
- Vues des Favelas : Exposition de jeunes photographes des favelas de Rio, dans le cadre du projet de l’ONG Olhares do Morro.
Abra-Cada-Brasilia : Oeuvres originales de deux illustrateurs-graphistes brésiliens et d’un dessinateur belge de BD qui livrent leur regard sur Brasilia : Roger Mello, Rodrigo Mafra et Thierry Van Hasselt.

- Des rencontres avec des auteurs-illustrateurs :
Seront notamment présents une quinzaine d’invités :
Ana Maria Machado (Rêve noir d’un lapin blanc. Vents d’ailleurs 2002). Angela Lago (Le petit marchand de rues, Rue du Monde 2005) Sandra Machado (Cobra Norato, MeMo, 2005.) Milton Hatoum, Ziraldo ( Quiquandquoi. 2005), Paulo Lins (La Cité de Dieu), Heloneida Studart (Le cantique de Memeia), Daniel Munduruku, Pauline Alphen, Rosa Amanda Strausz, Leny Werneck...

- Des ateliers de création avec les illustrateurs.

- Des rencontres/conférences sur différents aspects de ce pays à la fois si proche et si lointain.

À partir d’octobre, le Brésil jette l’ancre dans des bibliothèques dans plus de 30 villes de Seine-Saint-Denis. Tout le programme est disponible sur le site du Salon.

La parade des animaux

Le fil conducteur de l’édition 2005 du Salon est l’animal dans la littérature jeunesse. De l’imagier à l’album en passant par le documentaire, le roman ou la bande dessinée, de drôles de bêtes peuplent les livres proposés aux enfants. Métaphores humaines ou histoires bien réelles de veaux, vaches et autres loups, personnages de fables et de contes, héros de BD, les animaux sont des compagnons qui permettent de raconter des histoires, de nourrir l’imaginaire, d’accéder à la connaissance.

- Les parcours littéraires, conçus comme des jeux de piste, ils permettent d’organiser de manière autonome sa visite, et de dénicher le monde animal dans les différents genres littéraires. Tous les ouvrages composant les parcours se retrouvent dans une salle de lecture spécifique. La liste de ces livres ainsi que le plan sont disponibles sur le site du Salon.

- Une librairie zoologique. Pour trouver l’essentiel des ouvrages où les animaux sont au rendez-vous. Pour tous les âges, pour tous les goûts.

- Une exposition pour les plus jeunes et un agenda. Des illustrations qui montrent la grande richesse des représentations du monde animal dans le livre de jeunesse.

- L’espace Tout petit tu lis. Lectures, rencontres et ateliers sont organisés dans ce lieu réservé aux enfants des crèches, maternelles, CP, CE1.

- Bêtes de BD. Destinée aux 8-12 ans, cette salle accueille rencontres et ateliers autour de quelques héros-animaliers issus de la bande dessinée.

- Ateliers. Rencontres avec des illustrateurs autour de ce même thème.

Des étapes pour les plus grands

- L’Archipel bande dessinée. Lieu d’exposition, de rencontres et de vente, il regroupe des éditeurs indépendants qui s’investissent dans une BD créative et innovante. Ouverture, cette année, à des revues et des productions non francophones qui prouvent que, par-delà nos frontières, ce genre littéraire a acquis ses lettres de noblesse.

- Le Kiosque de la presse des jeunes. On y trouve l’ensemble de la presse jeunesse. Animations organisées avec des journalistes pour saisir comment s’élabore un journal. Zooms sur la manière dont les animaux ou le Brésil se faufilent entre les pages. En partenariat avec le syndicat de la presse des jeunes.

- Le Comptoir des adolescents. Échanges, découvertes, lectures, rencontres organisés pour les adolescents avec des écrivains, des dessinateurs BD, des auteurs-compositeurs, des chanteurs.

- Ateliers multimédia. Mise en ligne de sites où des adolescents, en texte et en images, ont créé leur autoportrait en animal. Ces pages « Si j’étais bête... » peuvent être réalisées individuellement ou dans des classes grâce au site-logiciel Arapa (www.arapa.net) conçu par le Centre de promotion du livre de jeunesse.

- Exposition Andersen. À l’occasion du bicentenaire d’Andersen, dix auteurs de bandes dessinées parmi les plus créatifs du moment illustrent chacun l’un de ses contes. Avec des œuvres de David B. (L’Ombre) ; Blutch (Les habits neufs de l’Empereur) ; Anke Feuchtenberger (La petite sirène) ; Francesca Ghermandi (Les souliers rouges) ; Markus Huber (La vieille maison) ; Franco Matticchio (Les fiancés) ; Lorenzo Mattotti (Le lutin chez l’épicier) ; Fabian Negrin (Le bonhomme de neige) ; Javier Olivares (Le rossignol) . Stefano Ricci (Le grand Claus et le petit Claus)
Exposition conçue par Hamelin Associazione Culturale et présentée lors de la dernière Foire internationale du livre de jeunesse de Bologne.

- La Piste des prix : Plein feu sur les titres sélectionnés pour les prix décernés au Salon. Qu’ils concourent pour le Baobab de l’album (en partenariat avec Le Monde), le Prix de la presse des jeunes (en partenariat avec le Syndicat de la presse des jeunes) ou encore les Tam-tam (en collaboration avec J’aime lire et Je bouquine, tous les ouvrages sont présentés dans cette salle. Seront également organisées des rencontres avec les auteurs.

Pour les 25 ans du Prince de Motordu de Pef, les enfants mettront en scène diverses aventures de ce personnage.

- Accueil des groupes : mercredi 30 novembre, jeudi 1er décembre et vendredi 2 décembre 2005

- Journées professionnelles : samedi 3 décembre au matin et lundi 5 décembre toute la journée. Entrée gratuite (accréditation sur le site Internet du Salon) pour les enseignants et les professionnels de l’enfance.

- Journées grand public : vendredi 2 décembre (17 h. à 22 h.), samedi 3 et dimanche 4 décembre

Pour en savoir plus sur les auteurs invités, les rencontres et animations prévues, le contenu des expositions, les détails pratiques :
www.salon-livre-presse-jeunesse.net
Ce site, rénové, a désormais une rubrique totalement réservée aux enfants.

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.