Au printemps 2007, le Palais des Beaux-Arts organise une exposition de grande envergure sur l’art flamand et l’art chinois. Le projet est confié à l’artiste de renommée internationale Luc Tuymans et à Yu Hui, commissaire pour le Palace Museum à Beijing. Ils confrontent l’art des Pays-Bas du Sud et de la Chine.

Le concept de l’exposition est d’initier un dialogue entre les visions du monde flamand et chinois à travers des dessins et des peintures, des manuscrits enluminés et même la cartographie. Dans cette exposition, les peintures ne sont pas considérées en tant que genre car placées dans un contexte élargi elles distinguent plus clairement les singularités respectives dans la perception du monde de l’époque.

Le titre de l’exposition, L’empire interdit, réfère à un livre homonyme de l’auteur hollandais J.J. Slauerhoff. Ce dernier a travaillé comme médecin de bord pour différentes compagnies d’Inde orientale. De ce fait, il a effectué de nombreux voyages en Chine, à Hong Kong et au Japon - ensuite aussi en Amérique Latine et en Afrique du Nord. Peu avant son décès en 1936 à l’âge de 38 ans, il remarque que le monde est devenu en terme de distance beaucoup plus petit mais plus grand dans le domaine psychologique. Le titre de l’exposition n’a donc pas de fonction exotique, mais exprime par contre les types de significations évoquées par la combinaison des deux visions du monde. Des œuvres de Van Eyck, Brueghel, Rubens, Ensor et Spilliaert etc. sont mises en rapport avec une sélection de chefs-d’œuvre chinois qui reflètent l’histoire de l’art de ce pays.

Les deux sites de l’exposition - le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, puis le Palace Museum de Beijing - ont également joué un rôle important dans l’élaboration du concept. Depuis sa construction, le Palais des Beaux-Arts est un centre global, où les différentes disciplines artistiques se rencontrent et s’influencent mutuellement. Comme pour traduire cette simultanéité, le bâtiment a une forme quasi labyrinthique. Le Palais des Beaux-Arts n’a pas de collection propre, alors que le Palace Museum en possède une gigantesque. Il se trouve dans la Cité interdite, qui est d’une part l’incarnation de la pérennité et de l’harmonie, le point central vers lequel tout converge, et d’autre part le symbole d’une civilisation dont la puissance centralisée s’est maintenue sans interruption pendant plus de 5000 ans, en dépit des bouleversements politiques. L’Occident par contre a subi d’innombrables changements de pouvoir, ce qui explique l’éclatement des processus d’observation et de visualisation, en adaptation constante par rapport aux rapports de force civils et religieux. Ce phénomène a ouvert la voie à une pensée visuelle qui se reforme perpétuellement en réponse et en réaction aux circonstances. Dans l’art chinois classique, ces tensions ont été écartées au profit de la focalisation sur l’idée d’harmonie.

Luc Tuymans : « À travers l’iconographie, nous tentons de nourrir un dialogue qui n’ôte rien aux deux traditions. Nous travaillons avec des "ponctuations" : en insérant, par exemple, une œuvre occidentale entre deux groupes d’illustrations chinoises. » Comment les artistes interprètent-ils le mouvement ? Comment traitent-ils la distance et le détail, l’échelle et la profondeur ? Quelle est la place de l’élément narratif, de la calligraphie, de l’iconographie ? Une dialectique passionnante s’installe entre ombres, nudité et péché originel.

Les visiteurs découvrent dans le circuit de 1200 m² différentes visions, chacune issue d’un contexte spécifique de l’art des Pays-Bas du Sud et de la Chine.

L’empire interdit réveille les maîtres anciens et fait le lien avec le projet suivant sur l’art contemporain. Après le Palais des Beaux-Arts, l’exposition s’envole vers le Palace Museum de la Ville interdite où elle sera ouverte dès le 27 juin 2007.

Voir en ligne : .be

Information pratique

Info & Tickets : +32 (0)2 507 82 00 - www.bozar.be

Palais des Beaux-Arts
Entrée Rue Royale 10
1000 Bruxelles

Date
15.02.2007 > 06.05.2007

Heures d’ouverture
Du mardi au dimanche 10:00 > 18:00
Jeudi jusqu’à 21:00
Lundi sur réservation pour les groupes de 150 personnes et plus.

Prix
Ticket : € 7,00
Combiticket L’empire interdit & Regards sur l’Europe : € 14,00
Audioguide : € 2,00

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.