Joost Swarte est l’inventeur des concepts « Ligne claire » et « Style Atome ».
Son dessin oscille avec plaisir entre ces deux tendances majeures de la bande
dessinée. Sans oublier l’influence de sa formation initiale : le design. Avec ses
éléments poétiques et décalés, l’univers de Swarte est reconnaissable entre tous.

L’exposition

Outre une cinquantaine de bijoux « oldies but goldies » (créées entre 1974 et 2009),
l’exposition Trafic (un clin d’oeil au seul film « hollandais » de Jacques Tati) présente
des travaux inédits qui sont autant de variations sur les moyens de transport. Les
comportements des humains par rapport à ceux-ci m’amusent, explique l’artiste. Il
s’en est donc emparé, avec optimisme et loufoquerie, pour 7 portraits, 7 rehauts et
7 statuettes en bois. Tous inédits !

• 7 portraits : Joost Swarte met en scène sept de ses personnages favoris : Groucho
Marx, Jacques Tati, Buster Keaton, Audrey Hepburn, Gerrit Rietveld, Raymond
Queneau et Le Corbusier. Chaque heureux élu s’empare d’un moyen de transport.
Ces compositions graphiques sophistiquées apportent un regard neuf sur ces
personnages.

• 7 accidents : Joost Swarte s’empare du « rehaut », une technique éminemment
artistique. Au sein d’un décor urbain dont il a le secret, il a conçu une scène
d’accident. Celle-ci est imprimée grâce à la technique des encres pigmentaires.
Pour chacun des 7 exemplaires, Swarte a dessiné, sur l’impression, autant de
causes d’accident uniques.

• 7 sculptures du « vélo à quatre vents » : Joost Swarte traque les vieux jouets dans
les brocantes, avec une préférence pour le bois. Mes favoris sont ceux qui font
penser à Rietveld, Torres-Garcia ou Ko Verzuu. Pour cette exposition, j’ai imaginé
une sculpture en bois représentant une bicyclette qui peut se diriger dans quatre
directions (Nord, Sud, Est et Ouest).

Le travail de Swarte déborde du cadre de la bande dessinée traditionnelle, pour
s’épanouir dans le domaine de l’illustration (couvertures de livres et de disques,
portfolios, affiches, expositions) et de l’architecture.

Swarte ne cache pas son goût
pour l’art moderne et l’abstraction. Pour Swarte, la ligne claire est d’ailleurs une
forme d’abstraction graphique.

Joost SWARTE
Exposition-vente Trafic
du 9 septembre au 9 octobre 2011
Galerie Champaka
27, rue Ernest Allard
B-1000 Bruxelles
Belgique
Tel : + 32 2 514 91 52
Fax : + 32 2 346 16 09
sablon@galeriechampaka.com
www.galeriechampaka.com
Lundi et mardi : sur rendez-vous
Mercredi à samedi : 11h00 à 18h30
Dimanche : 10h30 à 13h30

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.