Du 15 au 22 septembre prochain, le festival InORGuration - BOZAR Organ Festival marquera le grand retour de l’orgue au Palais des Beaux-Arts. Une semaine durant, plusieurs organistes de renom se succèderont pour célébrer la résurrection du monstre endormi depuis un demi-siècle.

L’histoire se rappellera la saison musicale de BOZAR 2017-2018 comme celle du grand retour de l’orgue. Depuis son installation en 1930 (soit deux ans après l’inauguration du Palais des Beaux-Arts), l’instrument dessiné par Victor Horta lui-même vit de belles années jusqu’au jour où, en 1967, un incendie le réduit au silence. Il faut attendre 1988 pour que s’élabore un projet de restauration d’envergure, chapeauté par l’un de nos grands organistes nationaux Bernard Foccroulle. Ainsi, grâce à l’aide indispensable de Georg et Andreas Westenfelder de la Manufacture d’Orgues luxembourgeoise, le Palais des Beaux-Arts et Bruxelles disposent désormais d’un instrument unique, alliant tradition et modernité, et pouvant être mis à profit dans de nombreux répertoires : de la musique ancienne jusqu’aux créations les plus actuelles, du symphonique au jazz le plus déjanté.

Cette incroyable polyvalence sera mise à l’essai une semaine durant, dès l’ouverture de la saison musicale de BOZAR, lors de l’InORGuration – BOZAR Organ Festival. L’occasion de découvrir le son des quelques 4000 tuyaux que recèle l’orgue à travers différents répertoires, et notamment le répertoire symphonique avec orgue. Le 15.09, Olivier Latry, titulaire des orgues de la cathédrale Notre-Dame de Paris, rejoindra d’ailleurs le Belgian National Orchestra pour la première mondiale du Concerto pour orgue de Benoît Mernier commandé par BOZAR, un concert qui marquera à la fois l’ouverture de la saison musicale de BOZAR, du Belgian National Orchestra et le tout premier concert de son nouveau directeur musical Hugh Wolff. Le 18.09, place à la création mondiale de Bernard Foccroulle commandée par BOZAR & Ars Musica, pour un concert de musique ancienne et contemporaine. L’orgue sera également à découvrir dans le klezmer singulier du David Orlowsky Trio (19.09), avec le Chœur national d’hommes d’Estonie (20.09) dans le De Profundis d’Arvo Pärt et lors d’un des ciné-concerts des UFA Film Nights (21.09). L’Orchestre Philharmonique de Liège (22.09), assurera, sous la baguette de Christian Arming, une digne clôture du festival, avec la Symphonie n°3 « avec orgue » de Camille Saint-Saëns.

Après le festival, en octobre, le Koninklijk Concertgebouworkest Amsterdam jouera la création belge d’une pièce pour orgue, orgue Hammond et orchestre de Péter Eötvös, sous la baguette du compositeur lui-même ! Une série de récitals feront par ailleurs résonner les multiples couleurs et infinies variations de l’orgue tout au long de la saison. Le roi des instruments est de retour au Palais des Beaux-Arts !

Palais des Beaux-Arts
Salle Henry Le Boeuf
Rue Ravenstein 23
1000 Bruxelles

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.