André Franquin est un des grands artistes européens du vingtième siècle. Sans lui, la bande dessinée, art majeur en Belgique francophone, n’aurait pas connu un tel développement créatif. Un des secrets du créateur de « Gaston Lagaffe », du « Marsupilami » et des « Idées noires » fut de toujours inscrire son travail dans la marche du monde, tout en apportant du bonheur et de l’intelligence à ses lecteurs.

L’exposition « Le monde de Franquin », créée et produite par Marsu Productions, a séjourné une dizaine de mois à Paris (Cité des Sciences entre octobre 2004 et août 2005), où elle a connu un énorme succès. Elle se devait d’investir Bruxelles, le berceau d’André Franquin, mais également de la bande dessinée belgofrançaise.

Voulue et conçue, avant tout, pour rendre un hommage, sans précédent en Europe, à un véritable virtuose du crayon, cet évènement est à la démesure du talent de l’auteur.

Elle ravira tous les publics, toutes les sensibilités artistiques et toutes les générations, même les plus jeunes qui connaissent essentiellement le « Marsupilami ». Le personnage fétiche et bondissant de Franquin dont les BD et les DVD des dessins animés (diffusés sur les chaînes de télé de 40 pays) paraissent toujours à un rythme régulier, est édité par Marsu Productions qui a également comme ligne éditoriale la création de livres de qualité qui mettent en valeur le patrimoine que nous a laissé l’artiste.

L’indispensable hommage André Franquin, avec Hergé, est à l’origine d’un pan majeur de la bande dessinée de la seconde moitié du vingtième siècle. Le père de « Tintin » fonda la « Ligne claire », alors que Franquin créa, presque à lui tout seul, une nouvelle forme d’humour dessiné.

L’un et l’autre furent des fondateurs et des exemples pour les générations suivantes. Il fut longtemps de bon ton de les opposer, mais le « duel » était factice : faute de réussir à se considérer comme des « artistes », les Deux Géants s’attribuaient volontiers ce qualificatif l’un à l’autre.

Si Hergé a concentré son énergie sur « Tintin », Franquin a bâti un monde formé de multiples continents.

Les plus connus restent « Gaston Lagaffe » et « Marsupilami », sans oublier les apports qu’il fit à la (jusque-là fort pâle) série « Spirou et Fantasio ». Mais il serait dommage d’oublier « Modeste et Pompon » (annonciateurs de l’esprit « Atomium 58 ») ou « Le Petit Noël » (un hymne à l’enfance) ou encore ses sarcastiques « Idées Noires » et ses savoureux « petits monstres »

- AutoWorld - Esplanade du Cinquantenaire - 1000 Bruxelles. - Du 27 octobre 2006 au 14 avril 2007.
- du lundi au dimanche, de 10h00 à 18h00
- Superficie : 1800 m2.
- Contenu : plus de 400 documents (dont 200 planches originales)
- www.lemondedefranquin.com - info@lemondedefranquin.com
- Tél pour réservation de visites de groupes : +32.(0) 474 82 44 96 - France Hankart
- Tél pour réservation de nocturnes : +32.(0) 478 25 77 93 - Jolanda Van Beek
- Tél Informations géneérales : +32.(0)2.736.41.65

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.