Soucieuse de faire un geste solidaire en faveur des plus démunis, la galerie Flak s’engage aux côtés de Jacques Lamalle pour soutenir l’association Enfants du monde (EDM). Du 6 au 25 décembre 2007, la galerie parisienne propose ainsi plus de 80 poupées africaines collectionnées par Jacques Lamalle qui reversera au Comité Côte d’Azur de l’association EDM la totalité des fonds collectés lors de la vente des sculptures et catalogues.

Un hymne à la vie

Au cours de ces dernières années, Jacques Lamalle a collecté en pays Mossi des poupées africaines du Burkina Faso, connues sous le nom de « poupées Biga ». Hymnes à la vie et à la féminité, ces effigies en bois symbolisent la fertilité voulue pour les jeunes femmes de la société mossi et caractérisent la créativité de cette ethnie, la principale du Burkina Faso.

La spécificité des Biga réside dans leur conception abstraite de la représentation féminine : tronc cylindrique sans bras ni jambes, tête schématisée révélant principalement la coiffure identitaire, seins aux formes géométriques appuyées.

Enfants du monde, ONG reconnue d’utilité publique (1986), a pour mission l’aide à l’enfance. Enfants du monde Côte d’Azur, un de ses comités départementaux opère, depuis 2001, au Yatenga, province du nord-ouest du Burkina Faso. Dans le cadre de la lutte contre la malnutrition et des maladies connexes comme le noma (gangrène qui ronge le visage), il a en charge plus de 2000 enfants.

La Galerie FLAK, installée rue des Beaux-Arts, à Paris, depuis 1990, est spécialisée dans les arts d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique du Nord (poupées Kachina). Elle propose, actuellement, une exposition intitulée « Face à face, masques secrets, visages révélés ».

GALERIE FLAK
8, rue des Beaux Arts
75006 PARIS

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.