Le cinéaste polonais Krysztof Kieslowski doit sa célébrité à son Décalogue (série de films sur les dix commandements). Les récits se déroulent dans un triste lotissement, à Varsovie. Chaque personnage reçoit une chance de changer son destin. Et chacun regarde sa faiblesse en face et se libère des préceptes qui, à distance, nous imposent comment vivre.

Johan Simons se base sur les histoires de Kieslowski/Piesiewicz plutôt que sur le film en soi. Les images ont été effacées, la scène devient un espace vide, habité par les souvenirs. Les douze personnages muent d’un rôle vers un autre. Ils regardent comment la vie des autres se déploie et y prennent ensuite part. Bert Neumann plonge la scène dans un éclairage aux néons aveuglant. Lumière de Dieu ou représentation asphyxiante de la banlieue ?

Johan Simons mise en scène - Bert Neumann mise en espace - Nina von Mechow costumes - Patric Catani musique - Max Keller éclairages - Koen Tachelet dramaturgie - Barbara Mundel dramaturgie - Johannes von Matuschka assistant réalisateur - Richard Illmer régie - Münchner Kammerspiele compagnie de théâtre - David Hohmann, Sara Schwarz
avec Stephan Bissmeier, Marion Breckwoldt, Peter Brombacher, Robert Dölle, Gundi Ellert, Paul Herwig, Julia Jentsch, André Jung, Wolfgang Pregler, Katharina Schubert, Sebastian Weber, Sylvana Krappatsch

Samedi 9 juin 2006 à 19h

Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.