C’est un dialogue à fleur d’émotion entre une mère et sa fille. Une merveille qui, avec mille riens, dit le tout de la vie !

« En dépit des apparences, De si tendres liens de Loleh Bellon est une pièce en un acte. La première et la dernière scène n’en sont qu’une, et, entre les deux, nous voyageons dans la mémoire de Jeanne, peuplée de souvenirs réels que le temps a parfois déformés.

Charlotte et Jeanne, la mère et la fille, sont jouées par des actrices du même âge, au milieu de leur vie. Parce que la pièce n’est que " l’histoire intérieure " de leurs rapports, rien n’est réaliste. Il est le symbole des hommes qui passent dans leur vie sans trop comprendre grand chose à cette histoire qui n’a « ni commencement ni fin ». Jean Bouchau

De Loleh Bellon
Mise en scène de Jean Bouchaud
Avec : Annick Blancheteau et Marianne Epin

Du mercredi 16 au mardi 22 février 2005 à 20h30
Le dimanche 20 février à 15h30

Au Centre Culturel d’Auderghem
183 Boulevard du Souverain
1160 Bruxelles

Infos et réservations : 02/660 03 03

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.