Vous avez des projets de rénovation ou de modification de votre maison ? Plutôt que dessiner vos plans à la main, l’ordinateur peut-il vous être utile ?

« Maison et Jardin Photo Designer » [1] vous propose de prendre une photo de votre maison et de la modifier en y ajoutant des éléments de décoration. « Transformez votre rêve en réalité ! », annonce la jaquette. « Visualisez les transformations de votre maison et de votre jardin à partir d’une simple photo et atteignez un réalisme étonnant ». Le concept est en fait assez semblable à celui des gommettes de notre enfance. 1700 photos d’objets et textures peuvent être ainsi posés sur la photo de la maison, et redimensionnés afin de donner des proportions plus ou moins réalistes : des fenêtres, portes, pergolas, mais aussi animaux, éléments de décoration, ou plantes.

Apparemment basé sur une idée intéressante au départ, ce logiciel, à l’usage, ressemble plus à un gadget qu’à un outil vraiment utile. Si l’on a des idées bien précises en tête, les quelques centaines de photos d’objets sont finalement trop limitées pour pouvoir les illustrer. L’imagination est donc bridée par la bibliothèque d’images. On trouve les mêmes limitations dans le choix des plantes, qui ne permet pas de dessiner un jardin correspondant au choix d’arbustes et de buissons disponibles en Belgique.

« Architecture 3D Home edition » [2] est plus ambitieux. Il s’agit d’un logiciel de dessin de plans, qui permet d’obtenir une représentation en 3D du bâtiment dessiné. Le logiciel se lance avec un assistant, qui nous pose les questions de base : quelle unité de mesure pour le plan, la taille approximative du bâtiment, le nombre d’étages, etc. Une fois les réponses données, il installe l’espace de travail le plus approprié. Vous pouvez alors y tracer le plan, et y installer les pièces, puis les portes, fenêtres, ouvertures de plafond, escaliers, etc. Le coût approximatif de la construction est calculé au fur et à mesure. Une fois le plan terminé, une vue en 3D est dessinée par le programme afin d’avoir un aperçu du résultat final, vu des quatre points cardinaux. Très riche en possibilités, bien conçu et apparemment complet, ce logiciel nécessite cependant un certain temps avant de l’avoir bien en main. Malgré un manuel épais, qui commence par de judicieux conseils, on regrette qu’un didacticiel pour débutant n’accompagne pas l’aide, certes très complète, mais trop complexe pour donner rapidement un aperçu de la marche à suivre pour créer son bâtiment.

« Studio 3D Architecture »  [3], riche lui aussi, est peu convivial et plus « spartiate » que le précédent dans son interface. Le tracé des plans est plus laborieux et le choix des éléments est relativement limité. Par contre, son manuel propose un didacticiel constitué d’une série d’exercices qui permettent d’apprendre à utiliser le programme pas à pas (un didacticiel est également disponible dans le programme, sous la forme de séquences vidéo montrant toutes les étapes de base de l’élaboration du projet). On se rend compte alors qu’il offre de nombreuses possibilités et qu’il peut aller très loin dans le détail de la construction, de l’épaisseur des murs à la hauteur de la plinthe ou à la largeur de celle-ci, en passant par la variation des matériaux. Comme dans le précédent, une fois le tracé des pièces effectué, il suffit d’y ajouter portes, fenêtres, éléments de décoration, appareils électroménagers, etc. avant d’en visionner le rendu en 3D, de n’importe quel point de vue. Une « photo » pourra alors être tirée, avec les textures et les matériaux plus ou moins définitifs. Il sera également possible d’obtenir une liste de tous les matériaux, et le coût global si vous en insérez les prix dans la base de données.

Signalons que ce logiciel est accompagné d’une bibliothèque de plans, et d’un guide pratique du jardinage réalisé par Michel Lis de Radio France.

Il est utile de préciser que ces logiciels s’adressent au grand public et que, s’ils permettent à des architectes d’esquisser des projets pour les présenter à leurs clients, ils ne sont en aucun cas des logiciels professionnels.

Article paru dans Le Ligueur en 2005.


[1Edité par Databecker (www.databecker.fr). Pour PC Multimédia, 98 à XP. Distribué par ABC SOFT.

[2Edité par Databecker. Pour PC Multimédia, 98 à XP. Distribué par ABC SOFT. Nécessite 450 Mo disponibles sur le disque dur.

[3Edité par Mindscape. Pour PC Multimédia, 98 à XP./ Distribué par ABC SOFT. Nécessite 400 Mo disponibles sur le disque dur.