La galerie du Botanique termine l’année avec une exposition de peinture en prêtant ses cimaises à Charlotte Marchand. L’artiste française, qui a étudié la peinture à La Cambre, s’est installée depuis plusieurs années à Bruxelles, où elle travaille avec énergie et où son travail à la fois naturel et exigeant s’y fait de plus en plus remarquer.

Elle présente ici de nouvelles oeuvres créées pour le Botanique. Des toiles récentes donc, qui font ressurgir des visages de son entourage, dans le monde bigarré et si particulier qui est le sien. Dans son approche sans concessions, rigoureuse dans ses faux désordres et ses couleurs, Charlotte Marchand parle ici encore de vie, de sensations, de personnages plantés dans des environnements parallèles et inattendus. De grands formats particulièrement expressifs sur lesquels se greffent autant la figuration que le hasard et la spontanéité :

« A travers les multiples possibilités de la peinture, j’essaye de redéfinir comment je perçois l’espace et les gens qui s’y trouvent, comme je m’imprègne d’un individu et de son contexte, ou de son histoire. Je le déforme, le malaxe jusqu’à un certain enregistrement de l’apparence. Désintégrer le champ visuel pour le recomposer. Les plans, les trames, les limites, les découpes rythment mon univers parmi tous les mélanges, les alentours de la peinture afin de mieux cerner l’image qui m’habite.

Mon univers se lie au collage, à l’assemblage ; je récupère toutes sortes d’objets, de papiers, matières, pour les confronter de manière picturale en jouant sur l’idée du vrai et du faux, avec tous les accidents que cela comporte » (C. Marchand).

Dans le foisonnement et, parfois, les errances de la peinture contemporaine, Charlotte Marchand tire son épingle de ce qu’elle a tout habilement décidé de considérer comme un jeu, dont elle détourne les règles pour mieux s’en amuser, et mieux s’en nourrir. Ses portraits, qui témoignent indéniablement d’une certaine maturité pleine de promesses et de surprises, sont à découvrir jusqu’au 8 janvier 2006.

Salle de la Galerie
ouvert tous les jours sauf le lundi, de 11h à 18h
entrée libre

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.