La Brasserie Cantillon ne pouvait pas échapper aux actions devenues célèbres de l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire).
Au mois de janvier, elle a eu le rare privilège de subir un contrôle par cinq inspecteurs. Elle effectuera malgré cela son brassin public le 5 mars.

"A première vue", explique la Direction, "il nous semblait que les conclusions du rapport ne présentaient pas de modifications insurmontables pour notre budget. Après analyse approfondie et appréciation détaillée des premiers devis, il apparaît clairement que notre avenir n’est pas aussi rose que l’on pouvait imaginer. Cette situation, tout à fait folle, qui remet en question une structure inchangée et entretenue depuis 105 ans, nous révolte."

"Ces nouvelles règles européennes en matière de production envoient aux oubliettes toutes les valeurs accumulées par plusieurs générations de brasseurs. Elles balaient d’un revers de main une expérience de brassage à l’ancienne unique au monde."

"En fait, ces règles sont peu soucieuses de la qualité même de la bière.
Je m’explique : pourvu que les lieux de production correspondent aux normes européennes, le producteur n’aura pas de problème pour fabriquer « une bibine » de qualité inférieure. Ce qui, il faut bien le dire, est devenu monnaie courante depuis que le secteur brassicole a décidé de gommer l’amertume et l’acidité, fleurons naturels du goût des bières authentiques."

"Nous sommes persuadés que ces normes européennes, décidées par des bureaucrates aux cols encravatés, ne visent pas uniquement la sécurité des consommateurs, mais sont aussi un moyen légal d’éliminer des spécificités gastronomiques ne correspondant pas aux normes standard et donc gênantes pour certains."

"Les grands lobbies de l’alimentation jouent ainsi sur le velours : éliminer des petits concurrents légalement. C’est le rêve qui devient réalité."

"Dans ce contexte surréaliste, la Brasserie Cantillon - un des rares établissements du quartier à recevoir toutes les attentions des différents services de l’état fédéral - a accueilli plus de 27.500 visiteurs en 2004 et a débuté 2005 sur les chapeaux de roue. Nous avons toujours notre étoile au Michelin et le Guide Bleu vient de nous décerner une seconde étoile pour le Guide Bruxelles-Wallonie."

"Ce samedi 5 mars 2005 aura lieu l’enterrement symbolique de notre saison de brassage 2004-2005 par l’organisation de notre brassin public. Nous convions tous les amoureux d’authenticité et de tradition à cette grande fête de la bière. Il y a 27 ans, par la création de l’ASBL Musée Bruxellois de la Gueuze, nous avions décidé de sauver de la disparition ce riche patrimoine brassicole. Nous avons déjà surmonté beaucoup d’obstacles. Au nom du plaisir gastronomique et pour les générations futures, nous avons le devoir de préserver et de transmettre un patrimoine intact."

"Ce 5 mars 2005, les portes de la brasserie s’ouvriront dès 6h30 et les premières visites guidées débuteront à 7h00 pour se poursuivre toutes les demi-heures jusque 16h00."

Voici par ailleurs le détail des activités du jour :
De 7h00 à 9h30 opération de brassage
De 9h30 à 13h00 filtration et houblonnage
De 12h00 à 15h00 cuisson du moût
Vers 15h30 pompage du moût sur bac refroidisseur
De 7h00 à 12h00 Nettoyage des fûts à l’ancienne

Droit d’entrée : 4,00 € p.p., comprenant la visite guidée et une dégustation au choix. Les croissants et le café sont offerts jusqu’à 8h30.

Pour tout renseignement : 02/521 49 28 - info@cantillon.be - www.cantillon.be

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.