Le logiciel Bitdefender se présente comme la protection absolue contre tous les dangers d’Internet. Des virus aux spams en passant par les tentatives d’escroquerie, rien ne lui résisterait. Mais le « tout en un » est-il la meilleure solution ?

Nous ne cessons de le répéter : si vous êtes connecté à Internet, il est indispensable de vous protéger. Car les menaces sont nombreuses. Et de plus en plus variées. Une première solution est d’acquérir divers logiciels qui excellent dans leur domaine. Ils existent parfois en versions gratuites, bridées mais efficaces, en parallèle aux versions commerciales [1]. On trouve ainsi de nombreux anti-virus, plus ou moins chers et plus ou moins performants.

Bit defender offre plus. Il se propose de jouer le rôle d’un anti-virus, mais aussi d’un pare-feu, d’un anti-spam, d’un anti-spyware et d’un filter parental.

Originalité, dans un monde où les prix ont tendance à monter et les possibilités de liberté offertes aux utilisateurs à rétrécir, il peut être installé sur deux ordinateurs, et sa licence est valable deux ans. C’est à dire que, durant 24 mois, il se mettra à jour automatiquement, toutes les heures, pour télécharger les definitions des nouveaux virus, qui lui permettront de les éradiquer. Un travail impeccable, qui le met au niveau des meilleurs. Le CD-ROM est meme “bootable”, c’est à dire qu’en cas d’ordinateur infecté qui l’empêcherait de fonctionner normalement, il est possible de redémarrer l’ordinateur à partir du CD et d’effectuer le traitement sans entrer dans Windows. Venant du monde Linux, il nécessite malheureusement certaines manipulations qui ne sont pas immédiates et il manque donc, à ce niveau, de convivialité.

Rien à dire non plus à propos du firewall, un logiciel pare-feu qui protège l’ordinateur des connexions entrantes et sortantes non-autorisées. Mais, par rapport à Zonealarm, disponible gratuitement, il n’apporte pas un réel avantage. Ses messages nous demandant d’autoriser ou non le trafic de l’une ou l’autre application ne sont pas d’une clarté évidente. Difficile, lorsqu’on est novice, de les comprendre. Et leur côté répétitif devient vite agaçant.

Le logiciel anti-spam est perfectible. Il installe, dans Outlook Express, une nouvelle barre de menus qui permet, pour les messages reçus, d’indiquer s’ils proviennent d’amis ou de spammeurs. Au fur et à mesure, le filtre devient plus efficace. Il peut être réglé, de “tolerant” (il laisse passer plus de spam, et tous les messages amis) à “agressif” (il filtre les spams mais risque d’éliminer en même temps des messages amis). Réglé à un niveau en-deça d’agressif, il a laissé quand même passer 50% des messages de spam qui noient chaque jour ma boîte aux lettres électronique.

Le phishing est une nouvelle technique d’escroquerie mêlant mail et Internet. Vous recevez un mail de votre banque, de votre organisme de crédit, de Paypal, d’Ebay, etc. apparemment envoyé par cet organisme officiel, et qui contient un lien vers le site de celui-ci. Lorsque vous cliquez dessus, vous vous retrouvez sur une page copiant à s’y méprendre le site officiel, où l’on vous demande d’introduire des données personnelles : votre identifiant, votre mot de passe, et surtout vos coordonnées bancaires et de carte de crédit. En fait, il s’agit d’un lecteur pirate, et ces données sont rapidement utilisées pour vider votre compte ou votre crédit. Le filtre n’a pas reconnu un mail de phishing que nous avons reçu, et ne semble donc pas très efficace. La meilleure sécurité reste de ne JAMAIS donner de données personnelles suite à une demande par mail, et de ne les donner que sur le site officiel, à partir de l’URL que celui-ci vous a communiqué et que vous avez vous-même introduit.

L’antispyware recherche les logiciels "espions" qui sont de plus en plus souvent installés à votre insu par des sites Internet ou par des logiciels gratuits. Bitdefender empêche ces installations. Mais sur un ordinateur qui est déjà infecté, il se révèle moins puissant que le logiciel gratuit Ad Aware. En effet, utilisé après Bitdefender, celui-ci trouve encore des logiciels espions qu’il n’avait pas détectés.

Enfin, il offre un logiciel de contrôle parental qui permet, soit de définir des plages horaires durant lesquelles les connexions Internet sont possibles, soit de bloquer des applications, soit de bloquer des accès à des contenus web inappropriés, prédéfinis par l’utilisateur. Une fonction que nous n’avons pas testée : il nous semble que le dialogue avec les enfants et un apprentissage adéquat sont bien plus efficaces que n’importe quel logiciel de contrôle parental.... qui se révèlent totalement inefficaces dans le cas d’adolescents, généralement capables de les détourner aisément.

Il n’existe pas de logiciel parfait. Bitdefender [2] est donc un excellent anti-virus, complété de quelques outils utiles mais où il se révèle moins performant. Il est cependant à réserver à des utilisateurs aguerris, car il n’est pas d’une utilisation immédiate, la lecture de son (très bon) manuel étant nécessaire pour profiter efficacement de toutes ses fonctions. Pour ceux-là, il sera un bon compromis.

Article paru dans Le Ligueur en 2005.


[1Suite à un précédent article, des lecteurs nous ont écrit parce qu’ils ne trouvaient pas les versions gratuites de Zone Alarm et de Ad Aware, respectivement un excellent firewall et un anti-logiciels espions. Effectivement, sur les sites commerciaux, les versions gratuites sont bien cachées, mais accessibles. Pour vous aider, les liens ont été placés sur le site.

[2Bitdefender est distribué par ABC SOFT.