Le très réputé festival Anima, référence dans le domaine de l’animation, ouvre traditionnellement ses portes durant le congé belge du Carnaval. Neuf jours de pur bonheur dans une ambiance joyeuse, devant une sélection de petites merveilles, anciennes et nouvelles.

Le Festival démarre très tôt cette année et se déroule jusqu’au 9 février, dans toutes les salles du Flagey à Bruxelles ainsi qu’au Musée du cinéma pour une partie de la rétrospective Fleischer.

Anima voyage aussi un peu partout dans le pays, à Liège, Gand, Charleroi, Namur et Mons entre autres.

Une double ouverture

“ Peur(s) du noir ” est un nouveau dessin animé réalisé par une brochette de dessinateurs de BD et d’illustrateurs mondialement réputés : Blutch, Charles Burns, Marie Caillou, Pierre di Sciullo, Lorenzo Mattotti, Richard Mc Guire, sans oublier Etienne Robial. “ Peur(s) du noir ” fera l’ouverture d’Anima le vendredi 1er février, tandis que le superbe “ Max & co ” des frères Guillaume, coproduction belgo-suisse en animation de volumes, constituera l’ouverture pour les enfants le lendemain.
Chacun de ces deux films feront l’objet par ailleurs d’une exposition à Flagey et d’une conférence de Futuranima.

Du neuf dans la compétition

La compétition internationale d’Anima prend un sérieux coup de neuf avec l’arrivée, aux côtés des courts et longs métrages, d’une nouvelle section vouée aux publicités et vidéos musicales. C’est l’occasion de prendre en compte toute la vitalité d’un secteur qui doit beaucoup à l’animation et qui le lui rend bien.

La section longs métrages est particulièrement abondante cette année avec quatorze longs métrages sélectionnés, dont huit en compétition.

Côté courts, 79 courts métrages sont en compétition internationale, vingt-deux en compétition belge et 40 en compétition “ films publicitaires et vidéos musicales”. A cela il faut ajouter vingt-neuf courts métrages hors compétition, montrés uniquement à la Nuit animée et quatorze courts métrages belges faisant partie d’un “ panoramique.

Il se dégage de l’ensemble une incroyable sensation de diversité, jointe à un souci quasi permanent de virtuosité graphique.
L’infographie 3D pure est en recul, au profit de visuels beaucoup plus sophistiqués, souvent hybrides. Le retour du dessin est patent, mais d’une manière renouvelée.

L’arrivée en force de pays asiatiques autres que le Japon, comme la Corée ou la Thaïlande, se confirme cette année. Si tous les scénarios ne sont pas d’égale intensité, la diversité des sujets d’inspiration est elle aussi au rendez-vous.

Les Jurys

Trois jurys différents départageront les films en compétition.
Le jury international des courts métrages est composé des réalisateurs et dessinateurs Arthur de Pins (France), Fumio Obata (Grande-Bretagne), et Regina Pessoa (Portugal).
Le jury international des films publicitaires et vidéos musicales est composé des professionnels belges Mehdi Dewalle (Art Director), Jan Bultheel (réalisateur) et Sergio Honorez (réalisateur).
Le jury des courts métrages belges est composé du dessinateur Nix, de Cecilia Marreiros Marum, réalisatrice et de Laurent Valière, journaliste et réalisateur à France Inter.

Les rétrospectives

Rosto et Pes, deux invités, deux fortes têtes

Tous deux font partie de la “ movida ” du cinéma d’animation contemporain et sont les invités d’Anima.

Pes est américain, il détourne quantité de petits objets pour en faire des spots publicitaires décalés et parfois étrangement spectaculaires, Nike, Orange, Baccardi et Diesel ont profité de son imaginaire. On lui doit aussi quelques courts métrages particulièrement décapants. Il applique le même esprit dans les travaux de commande et dans ses œuvres personnelles.

Rosto est néerlandais, il vient de la musique et du rock alternatif mais il est “ tombé en amour ” dans l’animation et développe un univers très personnel, à la frontière du Gore et du Gothique, tout en restant irréductible à ces catégories. Une même dynamique ténébreuse parcourt l’ensemble de son travail.

Max Fleischer enfin mis à l’honneur

On lui doit Popeye, Betty Boop et beaucoup d’autres.
Max Fleischer (1883 - 1972), l’éternel second derrière Walt Disney, souvent plus créatif mais moins avisé, fera l’objet d’un hommage d’Anima, en collaboration avec le musée du Cinéma. Ses deux longs métrages et un ensemble représentatif de ses courts métrages seront présentés à Anima et au Musée du cinéma.
Curieusement, assez peu de Festivals ont rendu hommage jusqu’ici à ce géant de l’animation américaine.

Les événements

L’Electronic Theatre du Siggraph

Anima accueille pour la deuxième fois l’Electronic Theatre, principale manifestation internationale vouée aux images de synthèse sous toutes leurs formes. Ce Festival américain qui est la principale rencontre du genre dans le monde a lieu chaque année dans une ville différente des USA. Son point d’orgue est l’Electronic Theatre, compétition dédiée aux images 3D. Anima en présente l’intégralité, en projection haute définition.

Terrence Masson

Président du Siggraph 2006 et pionnier des effets spéciaux numériques (il a travaillé sur “ L’Empire contre attaque ”, “ Batman forever ” et quantité d‘autres), Terrence Masson présentera l’Electronic Theatre ainsi qu’une conférence sur l’histoire des images de synthèse : Computer Generated Images Story

Wavelength 07

Le Festival Onedotzero a lieu chaque année à Londres et présente un éventail très large de la création numérique, incluant une part très significative d’animation. Il essaime ensuite un peu partout dans le monde et notamment à Anima où Onedotzero présente cette année “ Wavelength 07 ”, une compilation de vidéos musicales toutes récentes, parmi les plus innovantes.

Soixante ans d’animation polonaise

Quelques-uns des plus beaux courts métrages de l’animation mondiale sont polonais ; que l’on songe à Jan Lenica, Jerzy Kucia, Zbigniew Rybczynski, Piotr Dumala et Walerian Borowczyk. C’est une anthologie de ces courts métrages rarement vus en Belgique qui est présentée à Anima, grâce au Festival ReAnimacja de Lodz.

La jeune animation polonaise

Les jeunes animateurs polonais sont conscients de la valeur de leurs illustres prédécesseurs, ce qui ne les empêche pas de chercher de nouveaux moyens d’expression. Les noms les plus importants sont Tomasz Baginski (nommé aux Oscar en 2002), Grzegorz Jonkajtys, Wojciech Wawszczyk, Marek Skrobecki.

La jeune animation allemande

Méconnue chez nous, l’animation allemande d’auteurs a quelques créateurs de renom comme Raimund Krumme, les frères Lauenstein et d’autres. Cependant aujourd’hui avec l’avènement du numérique, de nouveaux talents émergent : c’est ce que nous donne à voir le festival Dok Leipzig dans cette carte blanche.

Le grand atelier d’animation

Références conscientes, sources communes, rencontres fortuites, apports croisés, animateurs belges et européens n’en finissent pas de se renvoyer la balle par-delà les générations.
A travers la figure emblématique de Raoul Servais, trois programmes originaux proposés par Anima dans le cadre d’Europalia Europe illustrent ce va-et-vient fécond.

Prince Achmed

Inspiré des contes des Mille et Une Nuits, ce premier long métrage d’animation réalisé en Europe dans les années vingt est dû à la réalisatrice allemande Lotte Reininger, à ce jour inégalée dans la maîtrise de la technique du papier découpé.
Présenté dans une formule film-concert par le Théâtre du Tilleul.
Musique composée et interprétée en direct par Alain Gilbert et Philippe Tasquin. Texte conté par Carine Ermans. Une première collaboration d’Anima et du Conseil de la musique.

Le Chevalier d’Eon

Salué par la presse spécialisée japonaise comme un des festivals européens ouvert à la culture nippone, Anima poursuit sa programmation de mangas inédits en salle. C’est le cas en sélection officielle avec deux longs métrages, mais aussi avec ces moyens métrages destinés à la vidéo : Le Chevalier d’Eon, de Kazuhiro Furuhashi, 2006 et Death Note, de Obata Takeshi et Ooba Tsugumi, 2006.

The Pixar Story

Ce documentaire présenté en exclusivité à Anima raconte toute l’histoire du studio Pixar, avec ses figures mythiques - Steve Jobs, Ed Catmull, John Lasseter - avec aussi sa nouvelle génération de réalisateurs et les grands noms d’Hollywood qui ont croisé le “ sans faute” du studio désormais lié à Disney.

La Nuit Animée du 2 février

De 22 heures à pas d’heure, le grand écran du Studio 4 proposera une partie de la sélection d’Anima, plus un grand nombre de films sélectionnés spécialement et uniquement pour la Nuit...
Et tout autour, bar, musiques et DJ feront de la Nuit animé la nuit blanche la plus colorée de l’année.

Le Cartoon d’Or

Le meilleur de l’animation européenne et rien que le meilleur...
C’est le principe qui régit le Cartoon d’Or ; celui-ci récompense chaque année un court métrage d’auteur parmi une sélection de films primés dans les principaux festivals d’animation européens, dont Anima. Ce prix est remis à l’issue du Forum Cartoon, organisé par l’association CARTOON avec le soutien du programme MEDIA de l’Union européenne. Grâce à cette prestigieuse récompense, le réalisateur primé peut se lancer dans des projets à plus long terme.

Le Festival des enfants

Outre les longs métrages en sélection officielle dont certains sont présentés l’après midi et pour lesquels les enfants éliront leur propre prix du public, Anima propose au jeune public une série de films d’animation anciens ou récents et c’est souvent une rare ou dernière occasion de les voir sur grand écran avant leur passage à la vidéo. Citons pèle mêle Bee Movie, Les Simpsons, Bienvenue chez les Robinson, Underdog, Les Voyages de Gulliver, Persépolis.
Le très jeune public n’est pas oublié avec des programmes de courts métrages de grande qualité : Petit à petit, Sous le soleil, Fabuleuses fabulettes, Le trop petit prince.

D’autres activités

Pantalone
Chaque après midi, des enfants peuvent réaliser un petit film d’animation avec l’équipe d’animateurs de “ Pantalone ”.

Le Festival off
Les bars et les couloirs du Flagey vont résonner tout au long du festival : mini concerts, DJ, musique d’ambiance, performances vous attendent.
Parmi les groupe présents citons “ Flo the Hoo & the broken hands ” (blues funk), “ Elements ” (groove), Iom Trio & Noamir (jazz et VJ), “ Undefined ” (hip hop et funk), les DJ Freezly et Fred et pour clôturer Anima, la soirée DJ FM Brussel.

Deux Expositions
Anima accueille deux expos liées à sa programmation : les dessins de “ Peur(s) du noir ” et les marionnettes et décors de “ Max & Co ”.

La Boutique d’Anima
Pendant toute la durée d’Anima, Folioscope et Chalet films proposent une boutique où l’on pourra se procurer des Dvd souvent ignorés par la grande distribution et de provenances multiples, ainsi que les ouvrages des dessinateurs invités. Ceux-ci participeront par ailleurs à des séances de dédicaces.

Le DVD best of Anima 2007
Il sort à l’occasion d’anima 2008, le Best of de l’an dernier sera disponible à la boutique ainsi que sur le site Internet.

Futuranima
Situées les 7, 8 et 9 février, les journées Futuranima éclairent les multiples aspects de la production animée actuelle, avec une trentaine de professionnels européens et belges qui interviennent dans les panels et conférences.

La propriété intellectuelle est-elle soluble dans les nouvelles technologies ?
Creative Commons, Google, I Tunes, Web.3, Second Life... dans le monde virtuel, les frontières et les repères s’abolissent. Ces évolutions annoncent-elles la transformation radicale du droit d’auteur ? Ou, au contraire, n’est-ce qu’une évolution de plus à laquelle le droit d’auteur est en train de s’adapter ?
Une séance SACD/Scam

Ecrire l’image par image : le Cid
Partant du film de la réalisatrice et scénariste Emmanuelle Gorgiard, l’Association des Scénaristes de l’Audiovisuel nous propose de passer au crible l’écriture du film “ Le Cid ”.
Organisé en partenariat avec la SACD et l’ASA.

Max and Co
Christine Polis et Kim Keukeleire, deux animatrices belges spécialisées en stop motion, ont participé au tournage de “ Max and Co ” du début à la fin. Elles retraceront la genèse de l’élaboration d’un plan, du story-board à l’écran, avec supports photo et vidéo et autopsie d’une séquence clé.

Supinfogame
Supinfocom, à Valenciennes, l’école de référence pour la 3D, étend son champ d’action : la voici active, à travers la section Supinfogame, en matière de game design et de gestion de production de jeux vidéo. Responsable pédagogique, Didier Quentin en présente quelques-unes des plus belles réalisations

Le design sonore de Peur(s) du noir
A travers les films “ Peur(s) du noir ” et “ Dji vou veult volti ”, petite démonstration de l’élaboration d’une bande son.
Avec Franco Piscopo (Alea Jacta), Benoît Feroumont, auteur de “ Bzz ” et de “ Dji vou veult volti ” et le bruiteur Bertrand Boudaud.

Animation et typographie : improbables rencontres ?
Pourtant les écrans de cinéma, de télévision, d’ordinateur, de gsm nous offrent de multiples espaces où les caractères typographiques entrent en animation. Ces formes mouvantes nous emportent-elles dans des histoires ? Un genre difficile, peu prisé, peu connu, qui mérite qu’on s’y attarde, qu’on en découvre les mécaniques.
Une séance Scam

Panique au village, Work in progress

D’un film d’école à une série culte et finalement un long métrage, “ Panique au village ” a traversé vingt années de la vie de ses créateurs. Mais comment passe-t-on de formats courts à l’écriture d’un long métrage ? Comment traverser l’écran de télévision pour le “ grand écran ” ?
Par des documents inédits (essais d’animation, story-boards, etc.) et les premières images du film, Vincent Patar et Stéphane Aubier vont montrer comment une telle aventure s’est élaborée au fil des ans et dévoiler quelques secrets de fabrication.

Le renouveau des séries animées belges

Le déploiement des séries télé animées en Communauté française, vu par ses principaux acteurs. Avec un panel représentatif des principaux studios et maisons de production.
Modérateur : Daniel Couvreur, journaliste (Le Soir).
En collaboration avec le centre de l’audiovisuel et des multimédias de la Communauté française.

Izm et les lascars

Ismaël Sy Savané, dit Izm, est au départ un musicien issu de la scène hip hop parisienne. Boris Dolivet, dit Eldiablo, est quant à lui un auteur BD et scénariste. Tous deux se sont plongés dans la grande aventure des “ Lascars ” : une série TV phénomène dont la saison 2 sera bientôt diffusée et un long métrage qui est en préparation.

Panorama des écoles françaises 2006-2007

Originalité des histoires, diversité des techniques d’animation, ce panorama de films de fin d’études 2006-2007 est l’occasion de découvrir le vivier de talents français pour la création d’images animées. Il est proposé à Anima par le Forum des images (Institution subventionnée par la ville de Paris).

Conversation with Rosto

Mais qui est donc Rosto ? Tout dans son œuvre est énigme, jusqu’à son nom. Après la séance de projection qui lui est consacrée le mercredi 6 au Studio 4, l’occasion nous est donnée de le rencontrer.

Futuranima 2008,

Du jeudi 7 au samedi 9 février 2008.

Lieu : Flagey
Place Sainte-Croix
1050 Bruxelles

Infos en français : 02 502 70 11 (fr)

Infos en néerlandais : 02 502 63 47 (nl)

Internet : www.anima2008.be

Vente des billets

SUR PLACE :
Billetterie Flagey
Place Sainte-Croix
1050 Bruxelles
Ouvert du lundi au samedi de 11.00 à 22.00.
Dimanche : ouvert 1 heure avant la première séance de la journée jusque 22.00

Billetterie Bozar
Rue Ravenstein, 18
1000 Bruxelles
Ouvert du lundi au samedi de 11.00 à 19.00.

N.B. Ceci est un communiqué de l'organisateur. Le présent site ne peut donc tenu pour responsable de son contenu.