Après la regrettable parenthèse Six Flag’s, où le parc d’attractions, racheté par un groupe américain, avait dû dire adieu à sa mascotte, remplacée par des stars du show-bizz animé US, le sympathique kangourou revient en ses murs. Et le parc redevient « Walibi Belgium », abandonnant définitivement l’appellation imposée par l’Oncle Sam.

A cause du rachat, le rêve des promoteurs originaux d’en faire le parc de la bande dessinée avait été mis en veilleuse. Le départ de Bugs Bunny va peut-être le remettre d’actualité. Car Bob et Bobette ainsi que Boule et Bill rejoignent Lucky Luke parmi les stars BD qui se promèneront dans le parc… avant de nouvelles attractions ? L’arrivée de Bob et Bobette, qui fêteront en 2005 leurs 60 ans, est le signe que le parc intensifie ses efforts vers le public néerlandophone.

Mais c’est avant tout Walibi et toute sa famille (sa compagne Walibelle et son bébé Walibou) qui seront mis en valeur en 2005.

Le parc inaugurera une nouvelle attraction de « cinéma en quatre dimensions » autour de Bob l’Eponge. Comme dans « Chérie, j’ai rétréci le public » à Disneyland Paris, les effets 3D obtenus avec des lunettes spéciales seront complétés d’effets physiques sur les spectateurs.

Entre autres bonnes nouvelles, Walibi va se préoccuper de la qualité de la nourriture servie dans le parc grâce à un « Food Qualiity Manager ». Il est vrai que, comme dans les autres parcs, la nourriture y est chère et de mauvaise qualité… Au moment où l’on s’inquiète du surpoids chez les enfants et que l’on songe à interdire sodas et sucreries dans les écoles, il est temps que les parcs d’attraction participent au mouvement. Mais il est probable qu’un seul « Food Quality Manager » ne sera pas assez pour changer les mentalités et faire en sorte que les (coûteuses) calories cessent d’y couler à flots.

Signalons aussi que le retour du kangourou est commémoré par la publication d’une petite bande dessinée de 12 pages scénarisée par Bob de Groot (Léonard est un génie, Robin Dubois, Clifton, etc.) et dessinée par Bertrand Dupont.

Voir en ligne : Le parc Walibi